Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:22

Comme chaque année, depuis 2006, les pays francophones participent au "Prix Scolaire Philippe Senghor". Cette année c'est un auteur haïtien qui a lancé l'histoire, James Noël, qui est aussi un grand poète, reconnu en Europe, au Canada, dans les Caraïbes et aux Etats-Unis.

James Noël a proposé un récit dont l'un des sujets "les détritus" abordé est un problème essentiel en Haïti. La plupart des groupes de travail ont opté pour ce sujet plutôt que "la pêche à la dynamite" ou "la chasse aux requins". L'héroïne de l'histoire devait proposer une ou des missions pour partir combattre un de ces problèmes.

Neuf écoles se sont inscrites dans ce programme d'écriture : ce sont les classes de la fin du deuxième cycle fondamental qui étaient concernées (6ème collège en France) et qui ont travaillé une demi-journée sur les ateliers d'écriture permettant à chaque groupe de réaliser une histoire concourant pour le prix international et une demi-journée pour faire les illustrations de l'histoire. 

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création
Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

L'école de la Providence qui est jumelée avec l'école Jean Zay de Montpellier avec les classes de 8ème année et de 9ème année fondamentale a fait participer la classe de 6ème année au concours.
L'atelier s'est déroulé en présence du professeur de français et de la bibliothécaire puisque l'atelier d'écriture sert aussi de formation aux enseignants. Cette école participe à l'action de faire des élèves participant à un programme, des acteurs responsables d'une JOURNEE LECTURE DANS L'ECOLE.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

 Toutes les histoires ont été lues par un jury qui a sélectionné les trois histoires.

 Ces trois histoires sélectionnées au niveau national ont rejoint les autres histoires des pays francophones, au Sénégal,où un jury de jeunes sélectionnera les finalistes de chaque pays pour le prix année scolaire 2014- 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article

commentaires