Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 13:31

L'école Jean Zay avait deux dates importantes, celle de l'envoi des nouveaux travaux pour Haïti et la préparation de l'animation de l'école "la grande lessive" qui aura lieu le 25 avril pour les familles, les voisins, les amis, les professionnels, où tous les programmes de travaux en train de se réaliser dans l'école pour cette année scolaire 2013-214 seront présentés.

Ma venue dans les classes étaient un peu différente des autres fois puisque les élèves devaient me faire "acquérir" leurs connaissances et répondre à mes questions.

Dans la première classe plusieurs actions ont été conduites parallélement puisque les élèves ont pris en compte les demandes de leurs pairs.

Première action : montrer que Jean Zay ce pédagogue important va faire entrer son nom et son oeuvre au Panthéon et donc faire faire aux élèves haïtiens un détour pour découvrir ce qu'est ce monument et son symbole pour  la population française.P1110085.JPG

 

Continuation du travail sur l'eau du LEZ avec le travail de recherche et la découverte des éléments sur le poisson ENDEMIQUE  LE CHABOT qui vit dans son cours d'eauP1110086.JPG

Cette recherche a été conduite par une équipe du Conseil Général de l'HERAULT qui a la responsabilité des cours d'eau du département tant au niveau protection que prévention et touristique.

Les élèves ont préparé, dans le cadre du travail des élèves des classes jumelles sur LA CHAINE DU LIVRE, un reportage sur  la visite qu'ils ont faite dans une imprimerie de LATTES. Nous en avons profité pour rappeler la particularité de cette ville et son musée important.

J'ai affiché au tableau toutes les photos qu'ils m'ont envoyées et que j'ai tirées en grand format, au tableau, dans le désordre.

La première étape a été le classement des photos. Cette étape été faite collectivement et très rapidement, seules deux photos posaient question.P1110070.JPG

P1110083.JPGJ'ai rappelé que l'objectif recherché était de faire comprendre le rôle de l'imprimeur et faire acquérir le vocabulaire à chaque étape de la fabrication du livre.P1110071.JPGEn fin de séance nous avons vérifié que les élèves n'avaient omis aucun mot de vocabulaire ou d'explication comme pour le massicot (ils ont ramené les chutes de massicot pour montrer la finition d'un livre, qui partiront avec leur matériel).

L'objectif a été atteint j'ai appris un certain nombre de données pratiques sur les machines, le papier...et du vocabulaire technique.

J'ai été impressionnée par leur facilité, à tous, de donner ou de compléter les informations. Il n'y a eu aucune intervention de l'enseignante quand je demandais la validation des données, elle la donnait sans rien rajouter ou compléter.

Le dernier travail fait pour leur classe à la demande des élèves haïtiens : leur faire découvrir des monuments ou des lieux qu'ils aimaient beaucoup dans la ville de Montpellier. Ce travail a été réalisé en groupe ou individuellement, entièrement à l'ordinateur avec les recherches et les textes faits directement avec la machine ou avec des photos et des textes écrits à la main.P1110087-copie-1.JPGP1110089.JPG

Avant de faire partir leurs travaux,  à Port au Prince, les élèves avaient à numéroter leurs photos de l'imprimerie et mettre sous chacune d'elles le vocabulaire et les actions en cours.

La classe de CM2 avait pour travail à réaliser " une approche d'un travail extérieur à la classe, à visée scientifique, en expliquant les différentes étapes et l'objectif final". 

Ce qui sera envoyé à la classe jumelle c'est le programme fait à l'ECOLOTHEQUE"qui est un projet monté par l'enseignante en partenariat avec le centre de ressources qui est toujours un projet à visée scientifique.

A l'issue de ce programme les élèves ont, en groupes, préparé des documents sur leurs connaissances, ce sont ces travaux qui voyageront en Haïti.Ils m'ont donc présenté leurs travaux et ils étaient un peu inquiets puisqu'ils "n'avaient pas fait de répétition". J'ai annoncé que c'était voulu puisque ils devaient me transmettre leurs connaissances et répondre à mes questions.

Chaque groupe a présenté son travail qui n'a été tout à fait le travail en groupes fait sur le terrain puisqu'il fallait qu'un groupe puisse présenter L'ECOLOTHEQUE, son lieu géographique, de quoi elle était constituée, comment s'est déroulé le travail mais surtout quelles consignes ont été données au démarrage de l'action, pour que les acquisitions faites à partir des recherches sur le terrain, puissent partagées et transférées, c'est à dire avoir la conscience à chaque étape de savoir ce qui est essentiel de garder (et donc de le mettre en forme) pour faire comprendre, pour avancer leur propres connaissances et faire avancer dans la connaissance les autres élèves de la classe ou d'une autre classe.

Un groupe a eu à expliquer à quoi correspondait le panneau qui s'appelle "le marché des connaissances"et qui fait partie des travaux pour leurs collègues. 

P1110092.JPGP1110073.JPG 

Les groupes m'ont présenté leurs connaissances à partir des lieux "la ferme" "la mare" "le verger"qui était le support à leurs expérimentations.

Avant de démarrer les explications ils devaient m'annoncer la problèmatique recherchée, par exemple pour LE VERGER " étudier les animaux et les plantes du verger et "qui mange qui" puisque nous ne le savons pas".

Chaque panneau montre le travail de capture d'insectes, d'études de ces insectes, des recherches faites autour d'eux sur internet,  la connaissance des adultes, afin de faire des fiches d'identité de tous les insectes et animaux qu'ils avaient rencontrés.

P1110093.JPGP1110094.JPG

Après la surprise c'est l'admiration devant ces jeunes élèves qui maîtrisaient le lexique particulier et qui pouvaient en donner la définition : la philogénie n'a plus secret pour eux. Tous ont présenté les classifications des animaux ou des insectes. Ils savent qui a ou pas un exo-squelette...

J'ai appris que la grenouille est proche de l'homme, qu'il y avait des abeilles "solitaires" qui n'ont pas de reine et comment les héberger dans les nichoirs à abeillesP1110079.JPGJ'ai appris et vu les trois phases de développement de la libellule.P1110077.JPGP1110078.JPGJ'ai admiré les maquettes en 3D réalisées pour montrer les différents espaces de la ferme, et tous les animaux qui l'habitent. J'ai même vu les élèves à l'intérieur de la maquette en train de travailler ou de s'occuper des animaux, j'ai vu dans la maquette de la mare  les insectes qui vivent en surface ou en profondeur...

J'ai vu et j'ai entendu des élèves heureux d'avoir compris que la connaissance donnait du bonheur, j'ai vu et j'ai entendu des élèves fiers d'avoir compris un petit bout du sens du monde et pouvoir en être des accompagnateurs et des défenseurs, donc des acteurs.

Je suis fière de servir de "facteur" pour tous ces élèves en accompagnant tous ces travaux.

Tous ces travaux seront exposés et présentés par les élèves le 25 avril, ils auront l'espace et le temps pour dire ce qu'ils m'ont dit "c'est mieux qu'en classe, on apprend beaucoup de choses, on comprend mieux, on peut inventer comment on va dire les choses".

P1110080.JPGBP1110079Bien sûr il y a tout ça mais il y a aussi les enseignantes qui ont en charge ces classes et qui proposent des activités liées entre elles par la cohérence et c'est bien un des objectifs recherchés pour cette formation à distance des enseignants haïtiens : donner des mons aux élèves en leur donnant les aides mais en leur laissant construire, seuls, ensemble, accompagnés par des enseignants, des chercheurs, leurs savoirs, et que ces savoirs leur servent à en construire d'autres et qu'ils puissent à leur tour les mettre au service d'autres enfants.


L'INTERNAT D'EXCELLENCE A MIS SOUS FORME D'EXPOSITION TOUS SES TRAVAUX : de la vigne au vin

Les groupes de la classe de troisième ont beaucoup travaillé pour sélectionner les informations les plus importantes et les plus intéressantes en fonction du Languedoc-Roussillon P1110148P1110149.JPGIls ont aussi abordé le problème du changement climatique qui a des conséquences sur la culture de la vigneP1110150.JPGIls ont répondu aux questions posées par leurs pairs haïtiens : savoir à quelles époques  de l'année on s'occupe de la vigne et à  quelle époque on vendagne pour le vin.

Ils n'ont pas oublié de parler des pesticides puisque le problème commence à être traité dans les écoles.P1110151.JPG

La classe de seconde dl'INTERNAT D'EXCELLENCE a réalisé une exposition en partant  des vendanges. 

Ils proposent à leurs collègues le reportage à partir de leur expérience de vendangeurs mais aussi des différentes actions qu'ils ont conduites pour amener le raisin du cep à la cuve.P1110152.JPG

Ils apprennent aux élèves haïtiens le vocabulaire des outils et des gestes.P1110153.JPGP1110154.JPG

 

Le raisin a été mis en cuve  par les élèves avec les produits qui permettront sa transformation.P1110156.JPG

 

En attendant juin et la mise en bouteilles, chaque groupe a dû réfléchir pour réaliser une étiquette.

C'est un travail de création mais aussi de recherches puisu'il y a des mentions obligatoires à faire apparaître.

L'étiquette chosie sera dévoilée à la rentrée des vacances.

P1110158.JPGLors de la fête de l'école le 12 Juin le vin sera dégusté.

 

 

AU COLLEGE DES ESCHOLIERS DE LA MOSSON  les trois classes ont été très actives et ont répondu aux travaux et aux questions des élèves de l'école Dominique Savio.

 

P1110164.JPGUne exposition a été réalisée sur les insectes hébergés dans l'hôtel des insectes, Ils ont fait comme on leur a demandé le descriptif de la fabrication d'un hôtel à insectes.P1110159.JPGDes travaux ont été faits sur les insectes auxiliaires ou ravageurs avec des études comparatives de larves, de  développement, de la coccinnelle et du papillon.P1110166.JPGP1110169.JPG

 

Les élèves sont allés à l'université des sciences pour faire un travail d'observation puis de travail pratique sur une DISSECTION.

P1110162.JPGUne exposition propose le travail de toutes les phases de cette action/recherche à l'UNIVERSITE et une autre sur la démarche de la dissection et toutes les phases du travail pratique.P1110161.JPG

 

P1110163.JPGP1110170.JPG

 

P1110172.JPGLe professeur de l'Université Thierry Noell nous a fait le compte-rendu de la démarche depuis le travail dans la classe à celui dans le laboratoire avec l'aide d'étudiiants inscrits dans le dispositif UNIVERLACITE qui est un partenaire de l'action dans les écoles jumellesP1110171.JPGLA Classe a offert un très beau documentaire sur les papillons à sa classe jumelle.

 

LA TROISIEME classe a répondu à la demande des élèves haïtiens : les élèves sont allés photographier dans la ville de Montpellier, ils ont allés à la recherche de monuments importants pour comprendre  l'histoire de la ville mais aussi des monuments anciens qu'ils aimaient.

P1110174.JPGL'exposition permet de travailler sur l'histoire depuis le Moyen Age : un court texte va avec chaque photographie et de la documentation provenant de l'office du tourisme sera remis aux élèves.

Beaucoup de pélerins qui rejoignent SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE EN ESPAGNE s'arrêtent à Montpellier et ils peuvent dans la ville suivre l'ancien chemin et retrouver les auberges dans lesquelles ils peuvent dormir.P1110175.JPGP1110176-copie-1.JPGToutes les rues de la vieille  ville portent le nom des métiers qui étaient rassemblés sur ce même lieu.

Nous offrirons à la bibilothèque de l'école quelques livres d'histoire de la ville afin que les élèves puissent aller eux aussi se ballader dans la ville de Montpellier.

 

CET ENVOI EST LE TROISIEME ECHANGE, L'OBJECTIF EST ATTEINT.

Beaucoup des travaux sont plastifiés ou encollés sur du papier fort, ils seront encollés sur du carton sur place pour pouvoir servir dans les classes de même niveau et être mis en documentation pour l'année prochaine.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article

commentaires