Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 15:20

Des élèves des classes de seconde et de 1ère, volontaires, pour une formation afin d'accompagner des jeunes vers la lecture et responsables de l'action "TOURNOI DES HISTOIRES", manifestation qui aura lieu le 18 mars à ThomondeP1100793.JPGCes jeunes ont préparé différentes histoires et activités de compréhension et de vocabulaire et vont aller dans 16 écoles pour travailler avec les élèves de niveau 5ème AF. P1100807.JPGP1100813.JPGChaque équipe de 2 tuteurs se rendra dans les classes concernées (sur la photo ci-dessous, on voit le tuteur de gauche qui traduit en créole l'histoire "l'Arbre-Alphabet" une des histoires choisie pour le tournoi)et les tuteurs tourneront dans les classes avec toutes les histoires. Le directeur du lycée est présent : il a la responsabilité d'encadrer cette action.

P1100814.JPGCette équipe de tuteurs fait faire aux autres tuteurs les activités préparées pour les classes afin de savoir si ce qui est préparé fonctionne ou s'il faut rectifier certaines actions comme les consignes sont-elles suffisamment claires et simples pour que les élèves,  jeunes, réussissent ?

P1100776.JPG

Le temps de la pause permet de souffler, d'échanger entre équipes et préparer les questions aux responsables afin que tout soit au point à la fin du stage le samedi soir.

La mise au point finale se fera quelques jours avant la manifestation pour mettre au point la planification des ateliers dans les classes jusqu'au mois de mai.

Un inspecteur du secondaire a rejoint l'équipe de formateurs pour assurer les formations intermédiaires.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 14:27

Le mercredi 26 février, la loupe bi-oculaire offerte par l'université des sciences de Montpellier et les travaux des élèves du collège des Escholiers de la Mosson sont arrivés dans les classes de 9ème B et de 3ème A au lycée.

P1100764Les professeurs de sciences ont réceptionné le matériel et les ouvrages.

P1100763Les élèves ont travaillé sur les documents reçus pour pouvoir répondre aux questions de leurs pairs et leur proposer leurs travaux sur le sujet du DEVELOPPEMENT DURABLE et leur donner à leur tour, des connaissances, sur les insectes utiles ou inutiles, les animaux utilisés pour manger les insectes nuisibles pour remplacer les pesticides...P1100765Pour aider aux questionnements des Albums ont été mis à disposition des élèves "Mireille l'abeille" Les fourmis" "Jack et le haricot magique" (pour travailler sur les lianes nuisibles ou utiles), des documentaires sur les insectes, un dictionnaire... P1100796P1100795P1100800Tous les élèves ont observé les matériaux qu'ils ont collectés dans leurs différents groupes de travail : par exemple l'étude du fumier utilisé comme engrais.

Le vendredi matin tous les enseignants de sciences se sont rassemblés pour prendre possession du matériel mais aussi réfléchir sur le suivi du travail des classes et faire le planning pour préparer les travaux qui seront présentés au ministère le 13 mars et qui partent à Montpellier le 17 mars

.P1100791.JPGLa conseillère en éducation du ministère se fait expliquer les travaux par lesP1100805.JPG élèves, le Directeur Départemental du département du Centre (équivalent d'un recteur dans le système éducatif haïtien) a rendu visite aux élèves et a pu étudier les documents montpelliérains et ceux réalisés par les élèves des deux classes du lycée.P1100809.JPGDes journalistes intéressés par ce programme scientifique mais aussi celui de la lecture des jeunes se font expliquer les processus et les méthodes de travail par la conseillère en éducationP1100811.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 13:43

Le Bureau Diocésain de l'Enseignement de l'Ouest est au travail pour qu'une émission de télévision éducative, régulière, voit le jour  afin qu'un grand nombre de jeunes puissent s'ouvrir aux sciences et réfléchir aux problèmes de société actuels.

Une équipe est au travail : sélection des documents scientifiques et de société,et les monter, réfléchir sur l'accompagnement : débat, discussions,  témoignages et/ou participation de jeunes qui auraient visionné le film et qui ont des questions, faire le point des spécialistes disponibles, susceptibles d'aider à cette émission, rechercher le lien avec Haïti.P1100731P1100732.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 00:30

La bibliothèque est sans dessus/dessous, tous les livres ont quitté les étagères pour un bannissement ouP1100706.JPGP1100728.JPGP1100707.JPG une cure de jouvence.

Les grands élèves sont venus donner un coup de main à l'équipe ce qui fait qu'en 5 jours toute la fiction aura été visitée.

De 7 heures du matin à15 H ils se sont succédé souvent juste durant la pause mais tous ont la volonté de participer.

Comme ce sont les mains qui sont occupées faire une formation sur les genres littéraires, la classification, le classement par ordre alphabétique

permettra à un grand nombre d'entre eux d'être des acteurs.

Pendant ce temps dans l'école primaire d'autres jeunes, les tuteurs ont fait un atelier autour d'albums pour des classes de plus petits : 2 classes de 2ère AF (cp) de 50 élèves par classe puis en 4ème AF et en 6ème AF.

P1100709.JPGP1100727.JPGl

La prochaine étape pour les tuteurs sera de créer, seuls, un atelier à partir d'un album qu'ils auront sélectionné un racontage et des activités autour de la compréhension et du vocabulaire.

La remise des diplômes est prévue mi-mars.

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:44

Branle-bas de combat dans la neuvième B pour les deux heures de travail autour des documents et photos de leurs collègues.

La premièe partie de la rencontre a été de leur faire découvrir le système français afin que les élèves situent leur niveau et ceux de leurs correspondants. Ils ont posé des questions sur la cantine, les vacances, l'écolage.

Les élèves se sont répartis en 5 groupes de 7  ou 8 et 8 autres élèves ont été les observateurs. Chaque groupe a reçu un paquet de documents et de photos, un numéro et un contenu et le temps dont il disposait.

P1100653.JPGChaque groupe avait à observer, se poser des questions, préparer pour les autres groupes la synthèse de ses lectures et observations.P1100650.JPG

Le groupe n°5 avec pour sujet de recherche "ET NOUS", il devait faire des propositions à la classe sur 1er savoir s'ils allaient utiliser les protocoles et les conseils de leurs pairs, comment et où, 2ème faire des propostions sur les sujets traités et envoyés à Montpellier.P1100662.JPG

Séance de travail avec les observateurs : ils avaient à observer comment

les élèves avaient travaillé, quelle stratégie ils utilisaient pour prendre connaissance de ce qu'ils avaient reçu et le transmettre et les élèves devaient dire en argumentant s'ils avaient trouvé ce travail facile, difficile, si cela leur avait permis d'apprendre ou au contraire de ne pas pouvoir apprendre.

P1100668.JPGLa prochaine séance de travail de la classe  : mise en commun des groupes et travail pour la classe jumelle le 13 février.P1100661.JPG

 

 

P1100668

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 05:45

P1100580.JPG

 DERNIERES VISITES DE TRAVAIL DANS LES ECOLES JUMELLES ET A L'UNIVERSITE AVANT LE DEPART VERS HAITI du matériel, des documents, des reportages-photos.

Thierry décroche l'affiche d'UNIVERLACITE où les enseignants et les jeunes haïtiens pourront faire connaissance avec l'équipe de l'université, les étudiants participant aux actions communes  avec leurs classes jumelles.

Mise en place avec Lucas, étudiant en "développement social" du protocole de recherche sur le projet HAITI/MONTPELLIER sur les changements tant au niveau des élèves que des professeurs qui se sont produits, ou pas produits, avec ce programme d'échanges de travaux scientifiques.

Les élèves de Jean Zay ont présenté leurs travaux mis en forme : grands cahiers avec plans, dessins, photos,vocabulaire... ou de grandes affiches intégrant le volet scientifique, économique et alimentaire (avec des recettes) des aliments les plus anciens sur le Languedoc-RoussillonP1100583.JPGP1100588.JPG

La collecte du matériel a été aussi très importante dans cette école permettant à la centaine d'élèves des deux classes jumelles de travailler sur le même modèle :  créer des outils à voir pour transférer leurs connaissances, les mettre à disposition de la classe jumelle, puis des autres classes de l'école, le MOT MUTUALISATION prenant tout son sens. P1100587.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 11:30

P1100543.JPGLe professeur aidé  des élèves présentent à l'intervenante chargée de cet échange, le travail réalisé mais aussi les questions qu'ils souhaitent poser à leurs collègues haïtiens : y a t-il des hérissons dans les jardins ? quelles sont les saisons ?...

Les travaux sur "la germination" ont été mis sous forme de fiches donnant un protocole et proposant aux élèves haïtiens de faire la même chose avec des tournesols, ils envoient les graines pour que les élèves suivent les processus faits par eux-mêmes et ils attendent de savoir si cette germination se passe de la même façon et s'ils vont pouvoir les voir pousser.         

Ils ont montré comment ils ont utilisé des rouleaux de carton de papier sopalin ou de toilette pour réaliser les pots pour les graines.

Ils ont expliqué pourquoi le carton était BIODEGRADABLE et qu'il allait nourrir les animaux qui vivent dans la terre.

Les élèves ont réalisé des pots en céramique dans les ateliers et les utilisent pour leurs plantules dans leur jardin qui est dans le collège.P1100559.JPG

Après le travail scientifique et manuel les élèves ont mis en place une exposition pour montrer un jardin BIO mais ils ont aussi travaillé dans le cours d'Arts Plastiques sur le pointillisme à partir d'une toile du peintre Claude MonetP1100555.JPGL'ensemble des photos retraçant toutes les étapes et les moments dans le jardin, dans la classe, les documents réalisés pour leurs collègues,  partent dans quelques jours et seront  dans la classe jumelle dès la semaine prochaine.


Les élèves ont réalisé des affiches qu'ils ont distribuées et installées dans tout l'établissement pour collecter le matériel dont les élèves haïtiens vont avoir besoin pour leur répondre.

P1100542.JPGDes élèves ont élaboré une  interview pour expliquer comment à partir de leurs classes ils vont aborder la formation dans un métier. P1100561.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:26

LES FRANCAS bien connu dans le domaine de l'EDUCATION POPULAIRE ont mis en place dans leur cursus de formation, une sensibilisation à l'utilisation de l'album comme outil pour  faire prendre conscience qu'il est nécessaire d'accompagner toutes les activités avec les livres. Les connaissances orales données par les animateurs ou les jeunes eux-mêmes nécessitent la confrontation avec un spécialiste ou les livres pour confirmer ou infirmer les connaissances à acquérir, dans le domaine scientifique par exemple, mais aussi pour aborder un sujet "sensible.

                                                                                             

 P1100515.JPGP1100516.JPGP1100517.JPGLIRE UNE IMAGE CA S'APPREND !

 

TRAVAIL SUR UNE IMAGE NARRATIVE dans un album sans texte : beaucoup de discussion autour d'un album particulier réservé aux adolescents REVOLUTION de SARA :P1100520.JPGTravailler et réfléchir sur l'interprétation que l'animateur va, peut, faire en fonction de l'objectif d'un atelier avec en déclencheur cet album a été un exercice difficile pour quelques animateurs qui sont pour LA LIBERTE ABSOLUE DE L'ENFANT face aux livres présentés, sans accompagnement aucun. Comprendre un album avant de l'utiliser ne semble pas être une néssité pour quelques uns. 

La matinée de formation a atteint son but : déstabiliser les certitudes pour pouvoir changer de comportement, ici  l'utilisation de l'album dans les activités péri-scolaires ou en centre de loisirs.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 07:47

Le collège des Escholiers de la Mosson est pilote dans de nombreux domaines : scientifique en partenariat avec la faculté des sciences, sociales avec des activités participatives avec le quartier, culturelles en lien avec les activités de la Ville de Montpellier et du département de l'Hérault.

Une classe SEGPA - section d'enseignement général et professionnel adapté avec un parcours individualisé des élèves qui leur permet d'acquérir des connaissances pour préparer une formation diplômante de niveau - travaille sur un jardin pédagogique ouvert à d'autres élèves et aux jeunes du quartier.

Des élèves de 5ème et de 4ème sont aussi impliqués dans les jumelages.Les élèves ont préparé un reportage photo pour présenter leur établissement en expliquant le rôle des lieux, des personnes pour que les élèves haïtiens puissent voir concrétement ce dont ils leur parlent dans une présentation écrite du COLLEGE et du QUARTIER.P1100539.JPG

D'autres élèves ont préparé une création géométrique pour présenter leur portrait : deux fonctions, se faire connaître et faire une activé géométrique (les élèves haïtiens recevront le mode d'emploi) et les élèves ont organisé la collecte des compas qui sont nécessaires à cette activité.P1100513.JPG

Les productions sont personnelles ou collectives.

P1100502.JPGD'autres élèves ont préparé un

questionnaire en 4 chapitres  et des questions pour chacun des chapitres, le premier concernait le travail de l'intervenante en Haïti, le deuxième sur la scolarité en Haïti, le troisième la vie des jeunes dans la capitale, le quatrième sur leur action à venir. 

Ces questions/réponses ont permis à l'ensemble des jeunes d'apprendre beaucoup de choses sur la vie et la scolarité des jeunes en Haïti.

P1100504.JPG

Un groupe a travaillé sur "la domesticité infantile" après des recherches et l'aide de l'intervenante et un étudiant en a réalisé une émission éducative pour la radio de l'univercité des sciences.

P1100512.JPGTous les travaux partent début février P1100509Pendant la rencontre les élèves ont découvert à partir d'objets, des réalisations des perlistes, des boss-métal, des objets faits avec la récupération du papier, les photos des pairs.

Les professeurs regardent les documents laissés aux classes.

Les envois par internet restent limités car il est souvent impossible d'envoyer plusieurs photos ou documents dans les écoles qui ne sont pas équipés pour cela, c'est donc avec le déplacement de l'intervenante que les travaux et le matériel : chaque classe jumelle a la responsabilité de constituer une caisse avec le matériel dont leurs collègues ont besoin pour réaliser à leur tour des documents pour eux.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 07:25

c'est le sujet de recherche de la classe de CM1 de l'école Jean Zay pour leur classe jumelle haïtienne.

Les animateurs du Syndicat du Bassin Versant du Lez les ont accompagnés dans ce travail de connaissances, de réflexions, de propositions de moyens de prévention et de protection, durant toute une journée.

Trois étapes : dans la classe, sur le terrain, dans la classe avec la maquette.P1100452Après la présentation du contenu de la journée, l'animatrice fait avec les élèves l'inventaire des causes des inondations et reprend les risques pour Montpellier. Les élèves sont répartis en groupes avec un animateur responsable.Instantane-1--11-01-2014-05-18-.pngLe fleuve Lez est près de l'école

P1100456

Il y a un arrêt à chaque nouvelle information pour faire comprendre ce qu'elle veut dire :par exemple  la rencontre du fleuve Lez l'affluent Verdanson, CONFLUENCE.

 

 Jeu "du pendu" pour faire découvrir le mot REPISYLVE et le voir.P1100460

Tout le vocabulaire des cours d'eau sera montré et appris :P1100464.JPGLe fleuve LEZ dans son lit mineur, nous irons voir le macaron qui rappelle la plus grosse inondation du 20ème siècle où le Lez était dans son lit majeur                                               

P1100458P1100463Les Les élèves ont eu à repérer sur les différents sites visités les façons de protéger les maisons, comment les rives et les berges ont été aménagées, que fait un gros trou au milieu des immeubles, c'est un bassin de compensation.P1100471.JPGP1100474.JPG

L'après-midi les ateliers autour de la maquette ou de la recherche d'informations sur internet ont permis de valider les connaissances mais aussi de mettre les élèves en face des responsabilités de chacun des citoyens et des élus.

P1100477.JPGP1100490.JPG

Chaque groupe d'élèves (par 2 ou 3) était un conseil municipal : maire et adjoints et il devait construire en fonction des cours d'eau.

La simulation du "phénomène Cévennes" a permis de comprendre en regardant la maquette comment faisait l'eau pour couler vers la mer ; après la première simulation chaque groupe devait proposer un moyen pour protéger la vie des habitants mais aussi leurs biens.P1100493.JPGP1100494.JPG

Les élèves vont maintenant réaliser le matériel, qui va partir à PORT AU PRINCE à la fin du mois de janvier, afin que les élèves de la classe jumelle apprennent à leur tour, et grâce à eux, comment comprendre et combattre les inondations qui est un fléau en Haïti.

Pour bien se rappeler les mots spécialisés, les différents phénomènes, les animateurs ont distribué à chaque élève un carnet de travail qui a été rempli au fur et à mesure de l'avancement des connaissances. Ce carnet est un outil important pour  aider les élèves de l'école Jean Zay à réaliser les outils pour les pairs haïtiens.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article