Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 07:47

Le collège des Escholiers de la Mosson est pilote dans de nombreux domaines : scientifique en partenariat avec la faculté des sciences, sociales avec des activités participatives avec le quartier, culturelles en lien avec les activités de la Ville de Montpellier et du département de l'Hérault.

Une classe SEGPA - section d'enseignement général et professionnel adapté avec un parcours individualisé des élèves qui leur permet d'acquérir des connaissances pour préparer une formation diplômante de niveau - travaille sur un jardin pédagogique ouvert à d'autres élèves et aux jeunes du quartier.

Des élèves de 5ème et de 4ème sont aussi impliqués dans les jumelages.Les élèves ont préparé un reportage photo pour présenter leur établissement en expliquant le rôle des lieux, des personnes pour que les élèves haïtiens puissent voir concrétement ce dont ils leur parlent dans une présentation écrite du COLLEGE et du QUARTIER.P1100539.JPG

D'autres élèves ont préparé une création géométrique pour présenter leur portrait : deux fonctions, se faire connaître et faire une activé géométrique (les élèves haïtiens recevront le mode d'emploi) et les élèves ont organisé la collecte des compas qui sont nécessaires à cette activité.P1100513.JPG

Les productions sont personnelles ou collectives.

P1100502.JPGD'autres élèves ont préparé un

questionnaire en 4 chapitres  et des questions pour chacun des chapitres, le premier concernait le travail de l'intervenante en Haïti, le deuxième sur la scolarité en Haïti, le troisième la vie des jeunes dans la capitale, le quatrième sur leur action à venir. 

Ces questions/réponses ont permis à l'ensemble des jeunes d'apprendre beaucoup de choses sur la vie et la scolarité des jeunes en Haïti.

P1100504.JPG

Un groupe a travaillé sur "la domesticité infantile" après des recherches et l'aide de l'intervenante et un étudiant en a réalisé une émission éducative pour la radio de l'univercité des sciences.

P1100512.JPGTous les travaux partent début février P1100509Pendant la rencontre les élèves ont découvert à partir d'objets, des réalisations des perlistes, des boss-métal, des objets faits avec la récupération du papier, les photos des pairs.

Les professeurs regardent les documents laissés aux classes.

Les envois par internet restent limités car il est souvent impossible d'envoyer plusieurs photos ou documents dans les écoles qui ne sont pas équipés pour cela, c'est donc avec le déplacement de l'intervenante que les travaux et le matériel : chaque classe jumelle a la responsabilité de constituer une caisse avec le matériel dont leurs collègues ont besoin pour réaliser à leur tour des documents pour eux.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 07:25

c'est le sujet de recherche de la classe de CM1 de l'école Jean Zay pour leur classe jumelle haïtienne.

Les animateurs du Syndicat du Bassin Versant du Lez les ont accompagnés dans ce travail de connaissances, de réflexions, de propositions de moyens de prévention et de protection, durant toute une journée.

Trois étapes : dans la classe, sur le terrain, dans la classe avec la maquette.P1100452Après la présentation du contenu de la journée, l'animatrice fait avec les élèves l'inventaire des causes des inondations et reprend les risques pour Montpellier. Les élèves sont répartis en groupes avec un animateur responsable.Instantane-1--11-01-2014-05-18-.pngLe fleuve Lez est près de l'école

P1100456

Il y a un arrêt à chaque nouvelle information pour faire comprendre ce qu'elle veut dire :par exemple  la rencontre du fleuve Lez l'affluent Verdanson, CONFLUENCE.

 

 Jeu "du pendu" pour faire découvrir le mot REPISYLVE et le voir.P1100460

Tout le vocabulaire des cours d'eau sera montré et appris :P1100464.JPGLe fleuve LEZ dans son lit mineur, nous irons voir le macaron qui rappelle la plus grosse inondation du 20ème siècle où le Lez était dans son lit majeur                                               

P1100458P1100463Les Les élèves ont eu à repérer sur les différents sites visités les façons de protéger les maisons, comment les rives et les berges ont été aménagées, que fait un gros trou au milieu des immeubles, c'est un bassin de compensation.P1100471.JPGP1100474.JPG

L'après-midi les ateliers autour de la maquette ou de la recherche d'informations sur internet ont permis de valider les connaissances mais aussi de mettre les élèves en face des responsabilités de chacun des citoyens et des élus.

P1100477.JPGP1100490.JPG

Chaque groupe d'élèves (par 2 ou 3) était un conseil municipal : maire et adjoints et il devait construire en fonction des cours d'eau.

La simulation du "phénomène Cévennes" a permis de comprendre en regardant la maquette comment faisait l'eau pour couler vers la mer ; après la première simulation chaque groupe devait proposer un moyen pour protéger la vie des habitants mais aussi leurs biens.P1100493.JPGP1100494.JPG

Les élèves vont maintenant réaliser le matériel, qui va partir à PORT AU PRINCE à la fin du mois de janvier, afin que les élèves de la classe jumelle apprennent à leur tour, et grâce à eux, comment comprendre et combattre les inondations qui est un fléau en Haïti.

Pour bien se rappeler les mots spécialisés, les différents phénomènes, les animateurs ont distribué à chaque élève un carnet de travail qui a été rempli au fur et à mesure de l'avancement des connaissances. Ce carnet est un outil important pour  aider les élèves de l'école Jean Zay à réaliser les outils pour les pairs haïtiens.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 20:56

P1100363.JPGArrivée au village de Noailles, le pays des boss-métal. La chaussée est en train d'être refaite ainsi que des trottoirs. Il va falloir éduquer les automobilistes qui les pensent pour eux.

 

P1100364.JPGP1100365.JPG 

Gardien extérieur, tout est en        Portail et gardiens de la cour qui est un

métal plus vrai que vrai.                   lieu d'expositions.P1100372.JPGP1100373.JPG

Déchargement des livres par le responsable et des jeunes de son équipe                 Jean-Eddy est heureux de trouver dans les cartons et boîtes des livres adultes : il m'a confié qu'il avait bien apprécié la littérature jeunesse mais qu'il été content de trouver des livres adultes.

Son équipe va en faire l'inventaire avant de les prêter. En plus  ont été amenés les albums et les jeux préparés pour les vacances ainsi que des films pour les plus jeunes, comme les enfants sont en vacances ils sont à la disposition de "dame électricité. 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 14:33

P1100310.JPGL'installation des projets dans les écoles s'est faite le même jour que la remise du matériel scientifique aux professeurs de sciences responsable dans chaque établissement du programmeP1100339.JPG

En haut le collège de la Providence qui a une classe de 8ème Année Fondamentale jumelée avec l'école Jean Zay  à Montpellier. Les élèves vont faire un reportage sur 3 rivières du département de l'Ouest avec des prélévements pour le travail scientifique puis une enquête-reportage sur les noms, sur leur rencontre avec la mer...

La classe est divisée en 3 groupes : chaque groupe a pris une rivière ; la Froide, la Grise et la Comance.

En bas le lycée de Petit-Goâve - patrie de Dany Laferrière reçue à l'Académie Française quelques jours après le travail dans le lycée qui a reçu l'écrivain  - avec une classe de 7èmeAnnée Fondamentale jumelée avec l'école Jean Zay : travail sur les arbres natifs : l'arbre véritable ou l'arbre à pain essentiels dans la vie en zone rurale et les jeunes de Montpellier vont choisir un arbre ou un légume essentiel dans la vie des gens des classes sociales populaires.

P1100283.JPG

A Notre-Dame de Lourdes (école publique) ce sont deux classes du secondaire qui sont dans le programme : l'une travaille sur le CACAOYER au niveau scientifique et au niveau culturel et économique. L'autre travaille sur les plantes natives dans un jardin particulier, la classe s'est partagée en 3 groupes, l'un choisira un légume, l'autre un fruit et le troisième une plante avec des propriétés médicales.P1100295.JPGP1100331.JPG

Toutes les démarches sont les mêmes : le point de départ est un album ou une histoire comme pour le cacaoyer. L'histoire ou l'album sert de point de départ au questionnement des élèves.

Les étudiants avaient fait des recherches avec des films pour introduire les sujets mais il n'y a pas d'électricité la plupart du temps dans la journée.

Toutes les classes ont reçu un dictionnaire;

Sur la photo de gauche les élèves, ici c'est le groupe n°1 qui cherche dans les albums reçus ceux qui présentent les éléments dont elles ont besoin. 

A droite les deux albums qui vont servir à travailler sur les conséquences de la déforestation non seulement sur la biodiversité mais aussi sur la disparition de coutumes ou de savoir-faire. La fable "la cigale et la fourmi" car la disparition des insectes va de pair avec la disparition des arbres, et on entend plus beaucoup le chant des cigales là où il n'y a plus d'arbres. Les documentaires offerts par le Conseil Général de l'Hérault permettent de comprendre, il reste à acheter à ces élèves des ouvrages scientifiques qui posent le problème directement en Haïti.P1100289.JPGP1100291.JPG

 

Toutes les écoles ont été détruites par le tremblement de terre, elles sont dans bâtiments "provisoires" où les classes ne sont pas fermées il y a beaucoup de bruit puisqu'on entend les leçons ou les chants des classes voisines, la voix est toujours au sommet de ses possibilités.

Les livres pour l'île de la Gonâve vont partir plus tard que prévu et le lancement de l'action n'a pu se faire avec l'annulation des déplacements suite aux manifestations dans tout le pays.

L'étude pour la construction d'une bibliothèque commune aux écoles du centre d'Anse à Galets : il en coûtera 12 000 dollars US, en attendant ils seront mis à l'école Sainte Bernadette qui a libéré une salle de classe et où les adolescents géreront les prêts.

P1100282

Un jumelage plus inhabituel entre un quartier populaire et une classe de SGEPA d'un collège de la ville de Montpellier.

Les élèves ont réfléchi sur la domesticité infantile et j'ai préparé avec un étudiant les élèments pour une émission de radio éducative sur ce sujet.

Les élèves de ce collège vont pouvoir avoir des échanges avec des jeunes qui ne sont plus scolarisés ou qui ne l'ont jamais été. 

Le salon de lecture de la CROIX DES BOUQUETS va être lui aussi doté d'une cinquantaine de documentaire du don PIERRES VIVES qui permettra aux jeunes scolarisés ou pas d'enrichir leurs connaissances.P1100200.JPG


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 21:24

La  répartition des livres offerts,P1100262par le conseil général de l'Hérault et du matériel offert par l'université est terminée, les lots sont prêts à partir il reste à mettre en place les plannings et les déplacements.

Le lycée Public de Petit-Goâve a trois classes concernées : deux classes du cycle fondamental (collège) une du secondaire (lycée). Le professeur référent est professeur de chimie et biologie.

En plus du lancement du jumelage, 12 tuteurs des classes de seconde, rétho et philo se formeront à la médiation à la lecture les 6 et 7 décembre.P1100260.JPG

Pour l'école de la Providence c'est une classe de 3ème cycle du fondamental (fin collège) avec un professeur de physique comme référent.

Pour l'école N.D de Lourdes ces sont deux classes de secondaire: une de l'ancien secondaire (niveau3ème) et une du nouveau secondaire (réforme depuis deux ans qui correspond à la classe de seconde) avec pour professeur un qui enseigne "les sciences et vie de la terre" et un professeur de physique.

P1100264.JPGLA MISE EN PLACE SE FAIT LES 4 et 5 décembreP1100263

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 15:19

Cette journée se passe au niveau international le 3 décembre, en Haïti, à Port au Prince cette journée s'est déroulée samedi 30 novembre place Boyer à Pétion Ville.

Toute la journée des stands,  des animations se sont déroulées encadrées par les associations d'insertion.

C'est HANDZUP, avec son manager Harry-Luc et BEL0 ambassadeur depuis 2007 de cette cause, qui a eu la responsabilité de la soirée. J'ai assisté aux répétitions de tous ces artistes aveugles, handicapés physiques sourds avec les musiciens non handicapés, moments forts et priviliégies où seul compte la performance culturelle. 

J'ai été associée à cette soirée dans le cadre de ma participation aussi à cette cause à travers" L'AUTRE THEATRE" qui conduit des ateliers dans les centres spécialisés et la création d'un spectacle pour le FESTIVAL"PRINTEMPS DES COMEDIENS".P1100267P1100266 

BEL0 et ses muciens en préparation            Le public en attente

 P1100275.JPG lP1100273.JPG

Danse et musique                                             Le secrétaire d'Etat à l'Intégration des 

                                                                              Personnes Handicapées dont le travail a

                                                                              été ovationné par le publicP1100276

Après la remise de prix à 5 institutions privées et publiques, pour leur intégration des jeunes dans l'école, l'équipement d'un hôtel ou d'une église pour l'accessibilité aux handicapés, BEL0 a rassemblé avec sa musique et ses paroles son public, qu'il soit gens handicapés et gens non handicapés et l'a emmené dans la fraternité, la tolérance, la reconnaissance mais aussi aidé les gens non handicapés à ne pas avoir peur de l'handicap.

LA DEVISE POUR LA SOIREE ANDIKAPE OU PA, EGAL EGOP1100277

 


 


 

 

 

 



Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 04:51

P1100241P1100243

le container était P1100248P1100249.JPGarrivé depuis plusieurs semaines mais il fallait qu'il soit livré et ouvert avec tous les réceptionnaires.

CE 27 novembre à 10 h tous étaitent là.

Après les cartons de SOLIDARITE LAIQUE apparaissent les caisses de l'imag'Histoires qui sont rechargés dans le camion de location pour aller dans les locaux de l'OIF avant de partir pour la Gonâve ou dans les écoles jumelées avec des classes de Montpellier et l'université des sciencesP1100253.JPGP1100258.JPGavec la participation des étudiants à travers UNIVERLACITE


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 23:10

Les tuteurs d'établissements de la ville se sont retrouvés cette fin de semaine à l'OIF (organistion internationale de la francophonie) pour lancer une action  de médiation à la lecture dans leurs écoles, pour les petites classes.

La majoritéP1100234 est plus jeune que précédemment. Ils sont issus de classe de 9ème (3ème) et de première année de lycée. Ils ont un niveau de français très bon ce qui leur permet d'intégrer ces formations qui demandent aux jeunes de maîtriser le français. Les ateliers se font dans les deux langues mais les livres utilisés sont des albums français qui demandent la maîtrise d'un vocabulaire largeP1100236.JPGPréparation de la présentation  de "nez rouge" ce petit roi à la recherche d'amis véritables.P1100237.JPG

Les albums choisis introduisaient des débats "le petit Etre" "l'amour que l'on porte" mais quel grand moment avec l'équipe qui a présenté "le chat du boulanger" nous avons tous hâte de savoir comment les élèves de C2 recevront cette histoire!P1100240.JPGC'est la première fois que les jeunes découvraient "la chèvre de monsieur Seguin" illustrée et complète.

Ils demandent à découvrir d'autres classiques qu'ils étudient, y compris dans les grandes classes, en livres illustrés. 

 

 


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 13:22

Après les recommandations de la chercheuse nantaise Isabelle Nocus après son évaluation externe sur le programme de "la didactique adaptée au français dans les situations de créolophonie" deux sessions de formation sont en cours pour la continuation de l'expérimentation qui commencera en janvierP1100214.JPGune "encadreuse" reprend avec les  monitrices les nouvelles recommandations à intégrer dans leur module.P1100220.JPGP1100219.JPGLes écoles témoins de l'année dernière sont entrées dans l'expérimentation, les nouvelles monitrices apprennent à travailler avec le guide du formateur et créent du matériel pour leurs classes.

P1100217.JPGMoment de détente entre deu séances de travail dans les jardins de l'OIF

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 21:57

 

Des jeunes ont donc participé à un atelier sur l'ECRITURE.

 L'envie d'écrire, en ayant compris comment se construisait l'écriture est venue aux tuteurs après l'atelier avec l'écrivain wilfried N'Sondé.

Le débat sur l'écriture, être un écrivant et être un écrivains, quelles différences, quelles contraintes, suffit-il d'avoir un don ? tout cela avait été débattu et expliqué avec l'écrivain du PRIX DES 5 CONTINENTS.

En Haïti, les jeunes ne voient pas la différence, car beaucoup de livres sont des livres à  compte d'auteur. Il suffit d'avoir un peu d'argent de faire imprimer un texte écrit, et puis aller vendre ce livre ou le signer pour faire de l'auteur du texte un écrivain.

Le travail de l'éditeur est inconnu de la plupart des jeunes confondant publier un livre après un filtre qui est la lecture par un comité de lecture et le choix d'un éditeur de faire publier et diffuser un livre et imprimer un livre.

 Les tuteurs ont souhaité faire un stage sur l'écriture afin de conduire des ateliers pour les plus jeunes : quelles sont les différentes parties d'une histoire, par qui elle est écrite...après tirage au sort d'un personnage, d'un lieu, d'un objet, chaque groupe a écrit une courte histoire et l'a présentée. Les autres groupes devaient la raconter dans l'ordre.

P1100207.JPG Après avoir participé à un atelier conduit par d'autres tuteurs, avec des albums, pour des plus jeunes, ils ont appris à LIRE UNE IMAGE : description puis interprétation : décodage des couleurs, des détails.

Chaque groupe a reçu une image et il a dû faire le travail de description, d'interprétation avant d' écrire une histoire.

Chaque groupe a écrit une histoire en partant de leur lecture et leur interprétation de leur image en reprenant les éléments appris lors de la première activité.P1100211.JPG

Les histoires ont été lues en prenant en compte la hauteur de voix, l'articulatio et le rythme, comme les histoire écrites par des écrivains.P1100208.JPGPendant que ces tuteurs travaillaient avec des jeunes d'autres réorganisaient l'espace bibliothèque afin d'intégrer les livres et documentaires qui vont arriver, que d'autres discutaient sur la nouvelle répartition des responsabilités et des ouvertures.

La bibliothèque est ouverte tous les après-midis après les cours, les ateliers ont lieu tous les samedis de 3 h à 5 h et le nouvel atelier ECRITURE pour les adolescents aura lieu une fois par mois le samedi de 1O h à 12 Heures (démarrage 23 novembre après l'évaluation des capacités des groupes le 16 novembre).

P1100212.JPG"LE SALON DE LECTURE"de LA CROIX DES BOUQUETS repart pour une année scolaire.P1100209.JPG 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article