Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 17:13

Les jeunes qui habitent Montpellier se sont rencontrés pour faire le point de l'action, récupérer les galets à distribuer aux donateurs et ils ont pris connaissance des nombreuseslinkphotos et correspondances de retour d'Haïti.

 

Ils ont découvert la peinture réalisée par le peintre et écrivain Frankétienne qui fixe pour eux cette expérience/action avec les jeunes de la Gonâve.P1100029

 

La peinture a été achetée par un particulier et non avec l'argent de l'action elle reste sa propriété mais la prêtera pour l'exposition finale en fin d'année 2013.

La prochaine action de ces jeunes se fera dans le courant de 2014 et aura pour thème LE SPORT.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 13:44

Ce programme s'appuie sur l'éxpérience conduite pendant 2 ans 1/2 entre 5 écoles haïtiennes et 7 écoles de Montpellier ou de l'agglomération.

L'évaluation de ce travail s'est faite par une exposition dans les deux pays autour des thèmes communs développés dans les deux pays : cette exposition était constituée d'affiches, de photos mais aussi de beaucoup de bricolage pour présentater la poésie, des jeux de piste faits à partir d'albums haïtiens.  

Le directeur du Fondamental du ministère de l'éducation haïtienne s'est déplacé à Montpellier il avait pu rencontrer les équipes des écoles et des familles lors de la fête finale de l'école Sedar Senghor, ainsi que le responsable politique de l'enseignement de la vile.

Des enseignants ont souhaité reconduire cette expérience en prenant LES SCIENCES comme support aux jumelages.

L'Université Montpellier 2 dans le cadre du dispositif UniverlaCité a donc proposé à des étudiants, plus particulèrement ceux qui préparent le concours de professeur sciences et vie de la terre de s'associer à ce projet. Un travail de préparation a donc eu lieu entre les responsables d'Univerlacité et l'imag'Histoires pour élaborer l'action qui doit se poursuivre toute l'année scolaire.

 

Les thématiques retenues sont liées directement à l'environnement et  aux sujets de réfléxion concernant le développement durable, des élèves des deux pays.

 

Les établissements montpelliérains sont en cours de sélection mais l'un d'entre eux a déjà démarré les échanges. Ce sont deux classes de CM1 et CM2 qui se sont inscrites dans ce jumelage.

LES OBJECTIFS DE CES JUMELAGES

P1100020.JPG

- utiliser une action pour permettre aux élèves et aux professeurs

d'accéder à UNE PEDAGOGIE DU PROJETpour l'acquisition de connaissances et de compétences

- utiliser les compétences des étudiants pour former des élèves du primaire ou du secondaire

utiliser les compétences des élèves pour former d'autres élèves à construire des savoirs et des savoirs-faire

- utiliser les savoirs et les savoirs-faire des enseignants français pour aider leurs collègues haïtiens à aborder un cours avec d'autres méthodes et d'autres supports que le manuel, afin qu'ils forment à leur tour d'autres enseignants.

- préparer du matériel en utilisant du matériel de récupération pour permettre aux pairs de pouvoir créer du matériel pour eux et pour d'autre élèves de l'école qui sont du même niveau.

 

Le hall de l'école permettra d'afficher les avancées des jumelages pour tenir informer toute l'école et les familles  P1100003                    

Apprentissage du montage et du remontage du matériel offet par Univerlacité aux classes jumelles.

Le conseil général de l'Hérault - par l'intermédiaire de la structure départementale de la lecture publique a offert 600 documentaires, l'imag'Histoires offre des albums et des films permettant l'approche des questionnements scientifiques.

TUTEURS-1635.JPGTUTEURS-1643.JPG

 

PRESENTATION DU PROGRAMME AUX ETUDIANTS VOULANT S'ENGAGER DANS CE PROGRAMME.

TROIS ECHANGES PAR AN SONT PREVUS, une émission enregistrée à l'école de l'Institut Saint-Pierre sur le thème du squelette lancera les actions dans une des écoles jumelles à Fermathe fin octobre.

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 09:16

IMG-20130712-00035.jpgLe vendredi 12 juillet la médiathèque de la Cité des savoirs pierresVives a fait un don très important de documentaires et d'albums pour les actions de l'association en Haïti.

 

signature de l'acte de donation des centaines d'ouvrages

 

Une partie des documentaires vont partir en province pour alimenter le fonds des CLAC (centre de lecture et d'animation culturelle) de la Direction Nationale du Livre, mis en place avec l'Organisation Internationale de la Francophonie.

LES CLAC s'ouvrant chaque matin aux classes des écoles proches de la structure,  il fallait un fonds documentaire plus important pour répondre à la fois à l'accueil des classes en préparant les documents sur les sujets traités mais surtout pour pouvoir prêter des ouvrages aux enseignants pour la préparation du cours ou de la venue en bibliothèque et le prêt aux élèves initiés pendant les animations sur place.

 

L'autre partie va partir sur l'île de la Gonâve pour la mise en place des formations des tuteurs qui interviendront toute l'année dans le domaine de la médiation à la lecture et à l'écriture et l'accompagnement des cours pour les enseignants, par la mise à disposition de documentaires dans les écoles.

P1090536.JPG

 

 

 

 

 

 

Ouverture des cartons de dons de livres et installation dans des casiers, achetés par l'association. La sélection se fait au fur et à mesure  permettant ainsi que sur place les albums et les documentaires puissent être affectés et déplacés très vite.

Les bacs servant ensuite de rangement pour la circulation entre les différents lieux  : FAIRE EN DIRECT LA FORMATION DE LA MISE EN RESEAUX ENTRE LES BIBLIOTHEQUES A PARTIR DE THEMATIQUES QUI VONT CIRCULER DANS TOUT LE PAYS.

 

 

 

 

 

 

 

FIN DES RANGEMENTS  : Les bacs sont prêts à parir

pour la VILLE DE LA ROCHELLE, L'AGGLOMERATION

PREND EN CHARGE LE TRANSPORT DES 780 LIVRES

ET ALBUMS.

 

Les membres de l'association se chargeant du transport

entre Montpellier et la Rochelle.  

 

L'association est très sensible au geste de l'agglomération car après le grand sinistre de la MAIRIE de la ROCHELLE les responsables ne sont pas revenus sur leur proposition, le bureau remercie chaleureusement,  plus particulièrement monsieur Daniel Groscolas qui est un grand connaisseur d'Haïti.                                              

 

 

P1090537.JPGP1090538.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 09:47

L'assemblée générale de l'Imag'Histoires s'est déroulée ce samedi 29 juin dans le cadre somptueux du Domaine d'O, lieu emblématique du festival de théâtre PRINTEMPS DES COMEDIENS.

 Les activités de l'année ont été présentées et commentées puis les jeunes impliqués dans l'association  ont présenté le lancement de l'action sur l'île de la Gonâve : lancement d'une page facebook, lever de fonds pour les formations des tuteurs, différents contacts pou trouver des partenaires financiers ou logistiques, mise en place de relais en HaïtiP1090519

Jérôme Barthès, ancien joueur de l'équipe de tennis d'Haïti, est le parrain 2O13 de "Sur les Galets, La Création" qui se déroulera dans la ville de Anse-à-Galets, avec la formation des tuteurs sur la médiation à la lecture et l'écriture puis pour le sport avec des interventions d'acteurs haïtiens et les jeunes eux-mêmes, la musique et la peinture.

Début des formations août 2013 avec les tuteurs qui ont commencé cette formation en mars 2013 (voir article précédent sur le blog).

 

 

link

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 10:35

Dans un précédent article nous vous avions conviés à suivre la réalisation par des jeunes de la communauté du village de Noailles, à la Croix des Bouqets, des textes et des dessins pour concourir.

 

Cette action d'écriture s'inscrivait dans un projet global initié par l'OIF avec l'Association des Artisans et Artistes, de l'association de peintre LORAY, pour la création d'un "salon de lecture" géré par les adolescents, la mise en place d'ateliers à la Médiation à la lecture après une formation des jeunes, d'ateliers artistiques.

 

Nous venons de recevoir l'ouvrage réalisé à partir de toutes les oeuvres des groupes, ou des jeunes individuels, gagnants des pays francophones qui participaient au concours.


La remise des prix au Cambodge, a été la plus fastueuse par le nombre de participants et les personnalités éducatives nationales et internationales et la participation  de monsieur l'Ambassadeur CONNAN (ancien ambassadeur d'Haïti),  elle ouvrait le lancement des remises des prix dans le monde francophone.              

P1090465.JPGC'est la TUNISIE qui a eu la responsabilité du Concours 2011 _2012. Un jury de jeunes tunisiens  a lu tous les textes, sélectionné les textes finalistes, puis le texte gagnant pour

chaque pays participant.

P1090469.JPG

 

 

 

 

P1090468

 

La remise du prix doit se faire prochainement à la Croix des Bouquets en même temps que l'ouverture officielleP1090466.JPG

P1090467.JPG du lieu culturel qui s'ajoute au salon de lecture.

Les jeunes qui conduisent les ateliers pour les plus jeunes participeront le 25 MAI à la manifestation LIVRES EN FOLIE en montrant, avec les animations de médiation à la lecture, leur savoir-faire aux participants venus de toute la métropolitaine.

 

 

C'est le SENEGAL qui prend en charge la mise en place du prochain concours. Les résultats seront proclamés en 2014 au Sénégal.

 

Le début de l'histoire est dès maintenant à la disposition des jeunes, des enseignants, des bibliothécaires de tous les pays francophones.linkP1090470.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 17:15

Le concours  "des écritures francophones" s'est déroulé durant les mois de janvier et février, avec des échanges entre le ministère de l'éducation et le bureau de l'OIF et l'envoi des documents et des textes des quatre écrivains francophones étaient à découvrir pour cette année c'était LE CANADA, L'ALGERIE, LE VIETNAM et LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO qui a la présidence de la FRANCOPHONIE en 2013.

 

Les élèves de chaque niveau de la 6ème à la 9ème du Fondamental ont eu à lire le texte de l'auteur d'un pays. Après avoir découvert le pays géographique, mais aussi la capitale, la langue, le nom des habitants, la monnaie...et 

après la lecture du texte, les élèves avaient à réaliser un travail d'écriture : écrire une suite, écrire à la façon de l'auteur, écrire sur le thème, inventer une péripétie à l'histoire. Achaque texte était attribué une tâche : tous les élèves du niveau avaient les mêmes consignes pour écrire son texte.

 

En préalable au travail de lecture l'enseignant (e) avait à faire un travail sur le vocabulaire, les mots qui risquaient de poser problème avaient été repérés et devaient être expliqués.

 

34 EFACAP sur 38 ont concouru. Chaque EFACAP a mis en place un premier jury qui devait sélectionner les 3 meilleurs devoirs par niveau.

Un jury composé de responsables du Ministère de l'Education, de l'OIF et des ambassades francophones représentées sélectionné à son tour le meilleur devoir par niveau et par EFACAP.

 

Le jury final présidé par madame l'ambassadrice du CANADA sélectionné le finaliste par niveau.

 

Les finalistes venaient de tout le pays ils sont venus accompagnés d'un membre de leur famille et du directeur de leur EFACAP.
P1090392.jpgAccueil des gagnants à l'hôtel MONTANA à PORT AU PRINCE,  pour un repas convivial afin de faire connaissance et  d'éviter la peur et le stress.

 

P1090450(1)P1090451

Finalistes, directeurs des établissements ou du ministère, madame Moreno de l'OIF, madame l'ambassadrice du CANADA avec à ses côtés GARY VICTOR l'écrivain qui a lu tous les textes et interrogé les jeunes sur leurs sentiments,en présence du directeur général adjoint du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle.P1090415.jpgVUE DE L'ASSISTANCE.

 

Les jeunes ont reçu de nombreux cadeaux : livres, albums, le livre de l'auteur, films DVD des chanteurs de la Francophonie, dictionnaires, un diplôme du Ministère et différents objets de promotion de l'OIF.


Les DIRECTEURS ont eux aussi reçu des ouvrages, des films, des cartes géographiques et différents objets pour leur établissement.

 

Les familles n'ont pas été oubliées.

 

C'est sûr les jeunes ont eu  de retour dans leur classe, leur école, des choses à dire et auront été  fêtés comme des héros des mots et de la Francophonie.


 

 


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 16:45

Deux manifestations se sont déroulées à PORT AU PRINCE en clôture des manifestations sur l'ensemble d'Haïti.

 

La première a eu lieu au PARC HISTORIQUE DE LA CANNE A SUCRE. Ce parc est un musée vivant en partie en extérieur en partie en intérieur avec beaucoup de documents, de photos, d'objets, films sur la production de la canne à sucre entre autres.

 

Les ateliers qui se sont déroulés ont été à la fois identiques et différents de ceux de la province.

 

Une partie était commune avec les autres lieux : la découverte des 1O MOTS DE LA FRANCOPHONIE avec les ateliers CHANT, PEINTURE, ECRIVAIN mais la partie du jeu de l'OIE  était patrimoniale.

 

Nous voulions que les élèves reçus, 265,  prennent conscience du lieu et de leur histoire.

 

Ils ont découvert lieu et musées ainsi que les  films avant de participer au JEU DE L'OIE qui était l'évaluation de ce qu'ils avaient entendu, vu, compris.

 

En fin de matinée - les ateliers ont duré 3 heures, l'ensemble des élèves se sont regroupés pour faire UNE MISE EN COMMUN car l'ensemble des jeunes n'avaient participé qu'à 2 ateliers sur 5.                                                             P1090235.jpg        Arrivée des élèves  du lycée Jean-Marie Vincent du

quartier Caradeux.                                                                          

P1090236-copie-1.jpg

 

 

 

 

ACCUEIL DES ELEVES, DES ACCOMPAGNATEURS, DES INTERVENANTS par la responsable du PARC HISTORIQUE.

L'écrivaine belge Geneviève Damas va recevoir les élèves de philo dans la salle de musique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1090255--2-.jpgP1090274.jpgP1090240.jpgP1090247.jpg

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 15:15

La Caravane Francophone a pris les routes de l'île dès le 4 mars, elle s'est rendue dans les villes de Croix des Bouquets, Camp Coq, Cap Haïtien, Milot, Coteaux, Chantal, Port Salut, Aquin, Petit Goâve, Anse-à-Galets, Cabaret, Saint-Mars et Port au Prince.

 

La Caravane emmenait les 3 chanteurs-musiciens ambassadeurs de la francophonie, Jeanjean ROOSEVELT, BIC, BELO mais aussi un maître de chant Stenvenson THEODORE, des peintres de l'association LORAY James Germain et DOC WOR, un chorégraphe Jean-René DELSOIN, ses danseurs et ses tambours, des écrivains ayant reçu LE PRIX DES CINQ CONTINENTS ces dernières années.

 

Le processus était le même partout :

des ateliers recevaient entre 35 et 70 jeunes (par atelier), ces jeunes travaillaient 2 H 1/2 puis  se regroupaient pour que le travail de tousles ateliers  soient présentés à l'ensemble des participants, il y avait la sélection des travaux qui seraient  présentés en début de soirée à la population.

Après ces présentations, les jeunes rencontraient les chanteurs pour leur poser des questions sur leur parcours mais aussi sur la FRANCOPHONIE et ce que voulait dire "ambassadeur de la francophonie".


Le concert de fin d'après-midi ou de début de  soirée s'adressait à ces jeunes mais aussi à tous ceux de l'école, du lycée ou de la communauté, ainsi qu'à leur famille ou habitants.

 

2 200 jeunes ont participé aux ateliers de création.

12 500 jeunes ou adultes ont été touchés par les animations du soir et le concert.P1080932.JPG

 

L'atelier ECRITURE et JEU DE L'OIE devaient utiliser les 1O MOTS DE LA FRANCOPHONIE 2013 :

VIS-A-VIS, VOILA, BOUQUET, EQUIPE, SAVOIR-FAIRE, ATELIER, UNIQUE, COUP DE FOUDRE, PROTEGER, CACHET OU

Ils devaient aussi utiliser des mots pris dans les textes des chanteurs ou des écrivains qui avaient quelque chose à voir avec les valeurs de la francophonie.

 

C'est à l'école des JEUNES TALENTS SPORTIFS que la Caravane a été lancée.                            

P1080748P1080750P1080752Le directeur général du Ministère de la Jeunesse, des Sports interroge un élève sur le travail à faire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Doc Wor apprend le vocabulaire du peintre avant de passer

à la création de l'oeuvre. Les élèves ont appris le sens des mots

avant de les mettre en images.

P1080754P1080756P1080757APRES L'ATELIER LES ELEVES DECOUVRENT LES ALBUMS DOCUMENTAIRES OU DE LIVRES DE PHOTOGRAPHIES SUR LES DISCIPLINES SPORTIVES ET LES GRANDS ATHLETES D'AUJOURD'HUI... ILS REVENT D'AVOIR LES MEMES A L'INTERNAT.           

P1080769Sélection du chant qui sera présentée dans la soirée : groupe finalisteP1080775.

 

P1080779Le directeur général du ministère et madame Moreno -OIF- Lancent la CARAVANE FRANCOPHONE 2013 au concert

     P1080784    L'atelier CHANT présente son texte sur une mélodie d'une chanson de JJ Roosevelt.                      
P1080805EN ROUTE POUR LE NORD AU CLAC DE CAMP COQ, atelier JEU DE L'OIE. Toutes les animations se font dans les 2 langues : créole et français. Explications des mots et des ateliers.

 

 

P1080813

 

 

 

P1080808L'écrivaine canadienne Naomi FONTAINE rencontre ou anime des ateliers d'écriture pour les plus grands ou les futurs enseignants.

Elle est issue d'une communauté INNU au Canada et elle a expliqué sa chance d'avoir pu apprendre le français à l'école maintenant elle écrit dans les 2 langues. Elle a dit à tous ces jeunes qu'ils étaient des "écrivants" et qu'ils pouvaient devenir des écrivains.

P1080864

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1080826CONCERT EN SOIREE

 

 

 

P1080970P1080972P1090050P1080972Ateliers danse avec le chorégraphe, les danseurs et tambours mais aussi avec Reinette Désir qui explique aux élèves comment elle a intégré les musiques et les textes dans les danses traditionnelles.

 

 

Derniers contrôles sur le sens des mots.                                         Equipe gagnante : elle a fait gagner 

                                                                                                                       un grand album documentaire à la bibliothèque.

 

 

P1090088P1090098

 

RENCONTRE AVEC LES AMBASSADEURS APRES LES ATELIERS

 


P1090101P1090121

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 14:20

Les animateurs, les artistes prennent la mer à CARIES pour se rendre à la Gonâve. 

C'est une île qui est presque aussi grande que la Martinique, il y a 120 000 personnes, une majorité de jeunes, et il n'y a pas de bibliothèque, pas d'activités culturelles ou sportives en dehors de ce peuvent faire les écoles de l'île.

La ville principale s'appelle ANSE-A-GALETS.                                        

 

P1090228

P1090133                                                                                                    

 

 

 

A L'intérieur du bateau l'arrivée de ceux qui ne veulent pas être sur le pont.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1090134.JPG 

 

 

James Germain distribue les gilets de sauvetage. Nous sommes partis la veille de la manifestation avec le matériel de peinture, des livres, les instruments de musique, mais aussi les goûters et l'eau pour les jeunes des ateliers.

 

P1090135.JPG

 

P1090150.JPGP1090151.JPG

Déchargemnt du matériel et rechargement dans le véhicule de la paroisse Sainte-Bernadette, les ateliers se déroulent à l'école Saint-Bernadette qui dépend de l'Archevêché de Port-au-Prince département de l'OUEST, la Gonâve relève de ce département de l'Ouest.P1090152.JPGP1090159.JPGAncien lycée, qui a souffert du tremblement de terre, il est vide, les élèves ont été relogés dans un ancien hospice, où les élèves sont très à l'étroit et très nombreux par classe : entre 75 et 100 élèves dans les grandes classes.

 

Les ateliers ont eu lieu le samedi toute la journée avec la participation de l'ambassadeur du Canada et de sa femme (le Canada est partenaire de la manifestation sur l'île).

 

P1090210.JPG

P1090198.JPG

L'ambassadeur du Canada, sa femme et madame

Moreno responsable OIF qui est à l'origine en                                 partenariat avec l'Archevêché de Port au Prince des                         journées à la Gonave.  

 

 

 

 

                                                                                                                     FRANKETIENNE, grand homme de lettres et peintre,connu dans le monde entier, est venu à la rencontre des jeunes parler de son enfance, de son adolescence, de sa volonté de rester sous la dictature et de son action sous cette dictature.

Il a été impressionné par la qualité des questions.  

 

 

P1090162.JPG

P1090169.JPGP1090178.JPGP1090194.JPGP1090206.JPG

 

Quelques ateliers ! l'atelier danse  est celui qui a le plus surpris : les garçons ne savaient pas qu'il y avait des hommes qui pratiquaient la danse, autre que les danses folkloriques.

Il y a eu tellement de demandes qu'un autre atelier a eu lieu le dimanche matin.

Il y a eu le même engouement pour l'atelier de chant et l'atelier de peinture.

 

La formation des tuteurs a commencé le dimanche matin avec 15 adolescents qui ont passé un contrat moral pour prendre en charge un atelier pour les plus jeunes durant la prochaine année scolaire.                                                             P1090216.JPGP1090218.JPGP1090219.JPGMédiation à la lecture avec les albums, le directeur de l'école a choisi de faire la formation pour comprendre et accompagner les élèves.

Rendez-vous est pris pour poursuivre la formation et la mettre en place les ateliers pour les 1ère et 2ème année de FONDAMENTAL (CP et CE 1).

 

C'est avec la classe de Philo qu'a démarré le début de la bibliothèque. Les jeunes ont appris les rudiments pour gérer leur petit fonds de livres mais à l'issue de la formation chacun a choisi un livre.P1090220.JPGP1090222.JPG

 

 

 

EN SOIREE l'ambassadeur BELO a donné un récital devant des centaines de jeunes de l'île.

 

 UN CAMP D'ETE pour la formation de tuteurs dans différentes disciplines est à l'étude par l'association afin de donner des compétences aux adolescents et jeunes adultes afin qu'ils puissent s'impliquer dans la réussite des plus jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 13:59

Les tuteurs (élèves de retho et philo, ou étudiants) ont été formés pour prendre en charge des ateliers de "MEDIATION A LA LECTURE" dans les centres de lecture et d'animation culturelle, mais aussi dans des lycées ou des écoles accueillant les élèves du premier cycle du Fondamental (CP du primaire - 6ème du collège).

 

Le passage de la Caravane Francophone en mars 2013 a permis de les entendre parler et témoigner sur les actions.                 P1080829.JPG A Camp Coq lors de la soirée concert, présentation des travaux et témoignage sur le sens de l'engagement.P1090057.JPGA Port Salut Madame Moreno directrice du bureau pour la Caraïbe de l'Organisation internationale de la francophonie présente au public l'équipe au complet des tuteurs, Emmanuel parle de ce que ces ateliers apportent aux jeunes élèves mais aussi ce qu'ils leur ont apporté : maîtrise de la langue, connaissance de ce que les jeunes doivent apprendre et comment le faire, leur bonheur dêtre engagés dans ce processus de réussite des plus jeunes.

Dans le public des parents de ces jeunes découvrant l'impact et l'importance du travail qu'ils font en dehors de leur cours.                                                                                          

 

P1090071.JPGFormation des jeunes sur les valeurs de la francophonie.          

 

Chaque CLAC a une équipe de 10 jeunes qui interviennent en bi-nôme (les animations sont dans les 2 langues créole et français) chaque semaine.

Les plus grands vont commencer à sélectionner d'autres jeunes et les former pour la prochaine année scolaire puisqu'eux s'en iront de l'école pour des études ou pour travailler.  



Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article