Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 15:56

Il y a les enfants qui partent en vacances avec des livres et puis il y des livres qui vont jusqu'aux enfants qui sont en vacances mais qui ne bougent pas de leur quartier.


L'imag'Histoires s'intalle donc dans leur ère de jeux et c'est ainsi que les mots des livres, des albums ou les mots de ces jeunes se mettent à vivre ensemble les vacances.


Différents ateliers-jeux sont proposés sans contrainte, le jeune va vers celui qui lui plaît et peu changer dans l'après-midi et refaire plusieurs ateliers avec les mêmes jeunes ou d'autres qui vont et viennent : la seule contrainte c'est d'aller au bout de l'activité.

 

A partir de l'album MOTAMOTS - Elisabeth Brami + Jean-François Van Campo - Edditions Thierry Magnier -  qui permet d'associer des images et de retrouver les mots cachés dans les images,  l'atelier créatif s'est mis en place : chaque jeune tire au sort 3 mots et récupère des journaux, des catalogues, des revues et propose la mise en image du mot, des mots. Il travaille seul ou à plusieurs et doivent partager le matérielimg166.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jeune  possède du temps pour faire un mot, deux mots ou trois mots.

Quand il a terminé il présente aux autres jeunes ses images et la définition du mot.

En fin d'atelier tous les mots sont disposés sur le bord de la placette, pour les gens qui passent mais le vent joue souvent des mauvais tours et les mots s'envolent au-delà de la placette...

 

 

 

Voilà les deux mots élus par tous : jeunes et  public comme étant les plus drôles.img169.jpg

 

Ce travail semble simple mais pour ces jeunes qui ont souvent beaucoup de retard c'est l'occasion d'enrichir leur vocabulaire mais aussi de jouer avec et sur les mots et là tous trouvent que les mots ne sont pas les mêmes que ceux de l'école, qu'à l'école on ne parle jamais des pets...

faux... nous leur avons fait découvrir les ablums qui parlent des crottes et des pets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un groupe a découvert une douzaine des albums des AINSI VA LA VIE chez CALLIGRAM de Dominique de Saint Mars et de Serge Bloch.

Ces jeunes ont donc eu la responsabilité de faire découvrir les deux  livres qu'ils ont préférés et ont dû préparer 3 questions pour chaque album afin qu'ils vérifient si les autres ont écouté et compris.img168.jpgLes jeunes ont eu des difficultés devant la consigne de proposer 3 questions : une facile, une plus difficile qui parle du personnage et la troisième qui parle du sujet de l'histoire.

 

 

 

img170Les plus grands ont relu YAKOUBWE de Thierry DEDIEU chez Le Seuil. J'ai présenté l'histoire devant le groupe entier et je leur ai donné pour qu'il regarde les images et qu'il se le raconte ou qu'il le relise.


J'ai expliqué que c'était le troisième épisode d'une histoire qui a commencé avec le jeune gardien de troupeau, le groupe devait me proposer les deux premiers épisodes, il pouvait travailler en demi-groupe, un pour chaque épisode ou tous ensemble.

 

TRAVAIL DIFFICILE, les jeunes ont bien compris qu'il y avait une grande histoire d'amitié entre l'animal mais aucun n'a été au delà.

 

J'ai donc présenté au groupe YACOUBA ET KIBWE.

Je n'ai pas pu reprendre, comme je l'avais prévu le sujet sur l'exclusion avec YACOUBA et d'autres albums, je n'ai pas revu le groupe mais j'ai pu prêter à deux adolescents les albums.

 

Certains de ces jeunes sont au collège du quartier, je tâcherai de voir avec la documentaliste si ces albums peuvent être au CDI


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 16:04

img165

Beaucoup de travaux m'ont été remis pour que les élèves d'Haïti puissent les avoir dès la rentrée en octobre.

D'abord une sélection des HAIKUS puisque les élèves ont travaillé comme les haïtiens pendant le mois de la francophonie.

Une sélection de contes écrits en groupes et sélectionnés pour être envoyés.

img164

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Travail sur le développement durable : envoi des photos ou des dessins de toutes les plantes et les fleurs que les élèves ont planté dans le jardin du collège et dont ils ont eu la responsabilité.

 

Un album fait à la façon de l'album haïtien "ZANNI ET SES AMIS" pour parler de l'âne Zanni qui aide ses amis à trier les déchets, à les recycler et à faire des gestes citoyens dans l'école et ailleurs. Apprentissage partagé des élèves de Clapiers et ceux d'Haïti qui devront relever le défi de prendre comme modèle un album de la région Languedoc-Roussillon et fabriquer une histoire sur une action de tri des déchets faits par eux en Haïti.img156

 

 

L'année scolaire 2012 s'achève dans les écoles de l'Hérault et d'Haïti sur un savoir partagé et une belle histoire entre des classes qui ont pendant 3 années scolaires échangé des informations, des idées, des émotions et des rêves.


 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:14

 

Les étudiants qui ont suivi le module l'approche des sciences à partir de l'album ont présenté leurs travaux à l'université début juin.

Tous les groupes ont choisi un album - parmi la trentaine étudiés - pour développer leur sujet. A partir du racontage fait aux élèves pour introduire le sujet, ils ont construit deux ateliers de 50 minutes - ou plus -  pour transmettre les connaissances qu'ils jugeaient essentielles pour installer un socle de connaissances afin qu'elles se développent au cours des prochaines années de la scolaritéimg159.jpg

Tous les groupes ont réalisé de superbes maquettes, comme une fleur géante complétement démontable pour apprendre les différents éléments qui constituent la fleur pour arriver à faire comprendre son rôle d'organe reproducteur, ou des jeux de cartes.

L'évaluation se fait sous forme de jeu afin d'évaluer le degré de connaissances des élèves et surtout savoir si le vocabulaire est acquis.

Un   aut re groupe a choisi "les deux grenouilles" pour l'acquisition du savoir et la compréhension de la chaine alimentaire. Un power point a permis de voir toutes les étapes dans l'écosystème et des explications  dans un atelier de 80 minutes.

Un jeu de cartes distribué à l'ensemble des groupes d'élèves permettait de vérifier les connaissances des élèves et de réintervenir lors de la vérification.

img160img161

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img163.jpgPrésentation du jeu aux élèves pour vérification des savoirs acquis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre groupe a travaillé sur l'aile de l'oiseau pour faire comprendre que le vol de l'oiseau était à comprendre à partir de ses os. Travail sur les différences des os des oiseaux, des animaux et des hommes.

UNE AILE GEANTE DEMONTABLE a été présentée et le jeu consistait à reconstituer l'aile en nommant ses différentes parties.

 

Les différents vols ont été étudiés pour arriver au rêve de l'homme VOLER : les avions et dans la littérature les différentes approches en partant d'ICARE ont donc clôturé ce travail scientifique.

 

Ces travaux ont été bien évidemment soutenus devant les responsables scientifiques de l'université mais entraient dans le travail de l'imag'Histoires avec UNIVERLACITE qui conduit beaucoup d'actions scientifiques pratiques avec des centaines d'élèves de tous les niveaux.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:12

 

Après avoir travaillé en lecture à voix haute sur le texte de Bernard Friot "ta gueule" les adolescents, par groupe de 3 ont recherché des expressions ou des mots qui intégraient "gueule" et ils avaient à mettre en images l'expression que le groupe a choisi de garder.

Trois créations ont fait l'unanimité après leur présentation au grand groupe et ont été affichées puis photocopiées pour chaque jeune du groupe.

 

img138

 Le groupe a recherché des articles sur "gueules cassées" et appris quand et pourquoi on employait ces mots.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img139

Nous avons beaucoup ri en trouvant le montage qui va à l'encontre de la réputation du dentiste : s'amuser.

Après les jeunes ont recherché ce que c'était dans la réalité et proposé les noms de ce que l'on sert dans leur pays d'origine pour accompagner une boisson avant le repas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons vu comment un gueuloir peut être un lieu de création et non un endroit où l'on "s'engueule". Nous avons parlé du festival d'Avignon qui avait des lieux de paroles fortes mais aussi qu'en présentant leur texte à voix haute et puissante le local était devenu UN GUEULOIR.img140

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:31

On sait que la propriétaire s'appelle HELENE et qu'elle prépare la chambre en fonction du métier, du caractère de ses invités. Nous apprenons donc la personnalité de chaque invité en visitant la chambre imaginée et préparée par Hélène.

Nous découvrons aussi la chambre d'Hélène qui se retire quand tout le monde est installé.

Pas longtemps seule puisque nous retrouvons tous les invités dans la grande salle à manger. 

Un jeu a été construit à partir des chambres et des personnages et nous les avons fait bouger et dormir dans une chambre différente et ensuite chacun a imaginé la chambre qu'il souhaite dans la maison d'Hélène et  va lui transmettre ses souhaits.    

img128

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:01

img132

img131.jpg

J'ai présenté son dernier ouvrage de poèmes à quelques adolescents traînant leurs journées sur les places et les

petites rues du centre ville à la recherche de l'ombre img129.jpget de curiosités apportées par les touristes.

 

 

 

- AH BON LES LIBELLULES ONT UNE VIE SEXUELLE ?

 

-  SANS DOUTE COMME TOUS LES ETRES VIVANTS !

 

- OUI MAIS ON NE PARLE PAS DE CA AUX ENFANTS ?

 

- VOUS ETES DES ENFANTS ? ET VOUS ADOLESCENTS LA SEXUALITE CA NE VOUS INTERESSE PAS ?

 

- SI MAIS PAS CELLES DES LIBELLULES, POURQUOI CA NOUS INTERESSERAIT?

 

 

 

- POURQUOI IL A FAIT UN LIVRE AVEC DES RATURES ? CA SE FAIT PAS !

 

- C'ETAIT TROP CHER DE RECOMMENCER C'EST POUR CA !

 

- JE DEMANDERAI A L'AUTEUR POURQUOI IL A GARDE LES RATURES OU PEUT-ETRE QU'iL L' A FAIT EXPRES ET QUE L'EDITEUR A ETE D'ACCORD.

 

- D'ACCORD MAIS IL Y A AUTRE CHOSE?

img130.jpg BON "CHIANTE" ON PEUT LE DIRE OU L'ECRIRE DANS UN LIVRE MAIS IL FAUT PAS QUE CA SE VOIT ET LA IL L'A ECRIT SUR LA COUVERTURE !

 

- AH BON POURQUOI ?

 

- C'EST PAS UN MOT POUR LA POESIE, LA POESIE C'EST BEAU ET CA N'A PAS LES MOTS DE TOUS LES JOURS.

 

- JE VAIS CHOISIR TROIS POEMES, JE LIRAI LE PREMIER ET VOUS LES DEUX AUTRES ET APRES ON EN PARLE.

 

LES 3 POEMES : TA GUEULE pour leur faire découvrir tous les sens de ces mots souvent lancés par eux

LE DEUXIEME parce-qu'il me semble adapté à leur recherche de fraîcheur

LE TROISIEME pour leur dire et écrire tous leurs ANTI.

 

 

A SUIVRE ...

 

 

 

 


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:07

Les équipes d'étudiants qui ont travaillé dans les classes, à partir des albums comme outils de questionnements scientifiques, ont montré que le support  était intéressant à condition de prendre de la distance avec l'histoire (fiction) pour les connaissances scientifiques.

img120.jpg

Les évaluations se sont faites sous forme de jeux, d'abord individuellement, chaque élève a reçu une enveloppe qui contenait les jeux, il avait 1/4 d'heure ou 20 minutes pour les faire.

Les réponses étaient reçues collectivement et les étudiants, en situation de spécialistes, les validaient, les complétaient  ou reprenaient les erreurs.

Ils ont repris les différents ateliers pour faire ressortir les différentes étapes et s'assurer que les élèves ont bien réalisé et atteint les objectifs qu'ils avaient annoncés dans le choix de leur thème et les travaux pratiques proposés.

 

 img121.jpg

 

 

 

 


 


 

 

 

 



EXEMPLE DE JEUX AUTOUR DES REGIMES ALIMENTAIRES

 

 

Tous les enseignants ont relevé la pertinence du support et de la méthodologie à condition d'en faire une proposition parmi d'autres, en soulignant qu'il fallait, comme l'on fait les étudiants, y intégrer des expériences à réaliser en petits groupes.P1060120.JPG

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:30
L'album a été choisi comme outil de questionnement pour les sujets choisis et traités par les étudiants.
Après l'étude, l'approche et l'utilisation de l'album dans un cursus scientifique, les étudiants ont choisi  parmi la centaine d'ouvrages, ceux qui les aideraient à introduire le sujet qu'ils étudieront  avec les élèves durant trois ateliers, jusqu'au mois de mai.     
P1030474-copie-1.JPG P1030473-copie-1.JPGCes albums sont des histoires et des documentaires.

Les thèmes retenus sont l'EAU comment la protéger à partir du cycle - l'ALIMENTATION/DIGESTION - LA GRAISSE : son rôle et ses dangers - LES ABEILLES : leur rôle dans le développement durable.

Les étudiants ont a réalisé des outils sous forme de jeu, de questionnaire, de maquette etc...ils les utiliseront dans les classes à Montpellier et seront mis à la disposition d'autres enseignants.
Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 16:14





L'imag'Histoires et le Printemps des Comédiens ont permis à des jeunes d'un quartier populaire de Montpellier de vivre quelques heures avec des jeunes artistes invités pour le festival en juin 2009.











Découvrir la réalité de ces jeunes issus d'un quartier du bidonville de Soweto, à travers leurs témoignages  sur les réalités difficiles de leur vie au quotidien, mais aussi leur ambition de transmettre musiques, chants et danses - ces jeunes venaient des différentes régions d'Afrique du Sud - à d'autres jeunes de leur pays et d'ailleurs, en juin en France a été profondément compris par les jeunes qui les recevaient.





La clôture de ces moments de partage s'est faite en présence des familles et d'autres classes.
Célébrer Mandéla à travers des chants qui lui sont dédiés, découvrir et partager ses engagements en cette année 2009, c'était s'associer aux célébrations nationales et internationales afin de ne pas oublier l'apartheid.
Apartheid, un mot plein de sens pour tous ces jeunes du quartier de la Mosson à Montpellier.


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 08:23


Ce livre de poèmes pour adolescents peut faire grincer des dents comme rire à pleines dents. Nous avons beaucoup parlé de ce livre, au Chili, avec Bernard Friot, mais il a bien gardé le secret sur le contenu car il nous a dévoilé que le titre "Mon coeur a des dents". Quantités d'images nous ont transversés mais aucune ne ressemble à celles proposées par l'illustrateur Bruno Douin.

Chaque poème nous renvoie à une situation d'adolescence, perdue ou en train de se vivre : la rébellion, la critique absolue, jouer aux durs, mais aussi rire à pleines dents, les faire grincer pour cacher sa peur ou sa violence, mordre à plein coeur, pleurer des larmes qui ressemblent à des quenottes d'enfant, mordre dans les mots à pleines dents mais aussi les tordre ou les aligner pour dire les belles choses aux belles gens...
J'ai beaucoup aimé "pisser dans un violon", la ligne de métro ... et  plein d'autres textes que je me réjouis de faire connaître à des professeurs chiliens dans quelques jours.
Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel - dans France
commenter cet article