Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 10:21

C'est le collège des Escholiers de la Mosson qui a reçu les premiers travaux,  les trois classes étaient réunies pour cette occasion.

Avant d'ouvrir et d'installer les travaux nous avons repris ce qui avait été demandé aux collègues haïtiensP1100956.JPGLes travaux ont été installés dans l'ordre : présentation de l'école, réponses aux questions posées, expériences faites avec les protocoles reçus (la germination des tournesols), la mise en synergie des gestes et des outils.P1100961.JPGLes élèves haïtiens ont mis les mots en français et en créole (ils les ont même écrit en phonétique afin que les élèves français puissent les dire)et qu'ils puissent comprendre que même des mots qui se ressemblent ne veulent pas dire la même chose.

Les travaux des élèves des Escholiers sont allés à Thomonde, en partie, puisque le lycée a souhaité entrer dans le programme. P1100960.JPGP1100974.JPG Les élèves et les professeurs étaient très impressionnés par le nombre d'élèves touchés par leurs travaux.P1100968.JPGLucas, l'étudiant en sciences sociales qui fait un mémoire de recherche sur cette expérience de jumelages, enregistre la séquence. Il est déjà venu interviewer les enseignants et quelques élèves la semaine précédente.P1100971.JPGUn des professeurs interroge les élèves sur ce qu'ils vont faire pour le prochain échange ? Répondre aux questions posées par les pairs, mais aller faire comme eux, observer au microscope, faire un travail scientifique sur les vitamines parce-que les élèves haïtiens en ont parlé...

L'ECOLE JEAN ZAY était la deuxième étape.

Dès l'arrivée dans la cour les élèves des deux classes se sont précipités pour demander des nouvelles de leurs collègues, "ils vont bien, il y a du nouveau pour eux dans le quartier, il y a des photos ?"

En début de séance nous avons repris ce que les élèves savaient sur Port-au -Prince et le pays.

Nous avons commencé la rencontre en regardant des photos de la vie dans le quartier de l'école jumelle et avoir  qu'est ce qui se passe en plus du travail scientifique, la séance d'éducation physique, le travail des tuteurs...P1100977-copie-1.JPGNous sommes passés ensuite aux travaux des groupes de l'école LA PROVIDENCE, avec la présentation des chefs de groupe ; les élèves haïtiens ont beaucoup travaillé en dehors des heures de classe, venant à l'école le samedi pour préparer leurs travaux, sans professeur. Celui-ci validait le travail en classeP1100983.JPGP1100984.JPGNous constatons que les groupes ont travaillé comme la classe et ils ont présenté le travail sous la même forme : ils se sont servis des présentations comme modèles mais ils sont allés plus loin en faisant les expériences scientifiques et en les photographiant.

Nous discutons du suivi scientifique et les élèves proposent d'étudier l'eau du LEZ avec les étudiants en sciences pour savoir si l'eau du Lez est plus potable que l'eau des rivières étudiée par les collègues : rendez-vous est pris avec les étudiants pour ce suivi.

Cette classe est allée visiter une imprimerie et elle a proposé de faire un reportage pour leur classe jumelle : 1 photo par étape et un lexique précis.

Ils ont aussi prévu de faire un reportage sur les monuments ou les lieux qu'ils aiment à Montpellier pour le partager avec la classe

.P1100992.JPGP1100995.JPGLucas explique pourquoi il va interroger deux élèves individuellement. Il reviendra dans la semaine interviewer les deux enseignantes. Les élèves découvrent les produits envoyés par leurs collègues.

 

P1100997P1100998

La deuxième classe de l'école JEAN ZAY a connu quelques péripéties : elle a commencé le jumelage avec une classe de lycée public de Petit Goâve puis pour des problèmes techniques la classe n'a pu continuer c'est donc des groupes d'élèves d'autres écoles du jumelage : le collège Dominique Savio et le lycée de Thomonde qui ont travaillé pour les élèves.

Ils ont travaillé sur les légumes et les fruits importants dans la nourriture des gens du milieu rural : étude sur la plante, la terre, ses propriétés, sa vente ( les élèves ont découvert que ce n'était pas au poids qu'ils étaient vendus au marché mais au lot, à la casserole).P1110001.JPGP1110008.JPGP1100801.JPGP1100802-copie-1.JPGComme pour les autres classes nous avons réfléchi pour savoir quelles activités scientifiques les montpelliérains allaient faire pour les proposer à leurs collègues.

Il a été convenu que lorsqu'ils iraient travailler à l'écolothèque ils seraient les observateurs du processus d'acquisition de leurs connaissances pour le proposer sous forme de modèle à leurs collègues.

Nous avons pour finir, regarder quelques photos sur la vie à au lycée de Thomonde et découvert les foyers où sont cuits les repas, le riz et les pois noirs que les élèves ont découvert.P1100782.JPGP1100760.JPG

Puis  l'ARTIBONITE près du barrage de Peligre avant d'arriver à Thomonde.

Les prochains échanges se feront fin avril et chaque groupe doit choisir dans sa bibliothèque un album, histoire ou documentaire, en lien avec les sujets traités pour les offrir à la classe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article

commentaires