Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:22

Comme chaque année, depuis 2006, les pays francophones participent au "Prix Scolaire Philippe Senghor". Cette année c'est un auteur haïtien qui a lancé l'histoire, James Noël, qui est aussi un grand poète, reconnu en Europe, au Canada, dans les Caraïbes et aux Etats-Unis.

James Noël a proposé un récit dont l'un des sujets "les détritus" abordé est un problème essentiel en Haïti. La plupart des groupes de travail ont opté pour ce sujet plutôt que "la pêche à la dynamite" ou "la chasse aux requins". L'héroïne de l'histoire devait proposer une ou des missions pour partir combattre un de ces problèmes.

Neuf écoles se sont inscrites dans ce programme d'écriture : ce sont les classes de la fin du deuxième cycle fondamental qui étaient concernées (6ème collège en France) et qui ont travaillé une demi-journée sur les ateliers d'écriture permettant à chaque groupe de réaliser une histoire concourant pour le prix international et une demi-journée pour faire les illustrations de l'histoire. 

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création
Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

L'école de la Providence qui est jumelée avec l'école Jean Zay de Montpellier avec les classes de 8ème année et de 9ème année fondamentale a fait participer la classe de 6ème année au concours.
L'atelier s'est déroulé en présence du professeur de français et de la bibliothécaire puisque l'atelier d'écriture sert aussi de formation aux enseignants. Cette école participe à l'action de faire des élèves participant à un programme, des acteurs responsables d'une JOURNEE LECTURE DANS L'ECOLE.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

 Toutes les histoires ont été lues par un jury qui a sélectionné les trois histoires.

 Ces trois histoires sélectionnées au niveau national ont rejoint les autres histoires des pays francophones, au Sénégal,où un jury de jeunes sélectionnera les finalistes de chaque pays pour le prix année scolaire 2014- 2015.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 16:47

Les échanges entre les classes se font pour la deuxième fois  l'année scolaire. Ce sont les élèves français qui ont envoyé les premiers travaux réalisés sur 5 livres de Bernard Friot. Ils les ont envoyés à leurs pairs pour qu'ils les lisent et qu'ils les fassent découvrir aux autres classes grâce aux travaux, sous forme de fiche, que les élèves ont réalisés pour afficher dans les classes puis dans la bibliothèque.

Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.
Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.
Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.

Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.

Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur
Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur
Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur

Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur

Les classes qui ont déjà travaillé ensemble deux années ont choisi de construire un travail autour d'un écrivain et de son oeuvre : BERNARD FRIOT.

Les classes ont lu des ouvrages différents et ont préparé des travaux pour les faire découvrir aux autres classes. L'autre objectif était que le travail reçu serve lors des journées lecture qui se font dans les deux pays en mai.

Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.

Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.

Les élèves de l'école Jean Zay préparent "les histoires pressées" sélectionnées par leurs pairs haïtiens afin de les faire connaître aux élèves des autres classes lors de la fête de la lecture les 5 et 6 MAI.

Un groupe en répétition de LECTURE A HAUTE VOIX

Un groupe en répétition de LECTURE A HAUTE VOIX

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 13:17
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Ce sont les  élèves des classes de 5ème et de 6ème année fondamentale qui ont participé au concours Philppe Senghor. Le début de l'histoire a été écrit par un écrivain haïtien James Noël. Les élèves avaient à écrire la fin de l'histoire et l'illustrer.

Une des histoires a été retenu par le jury national et participe à la sélection internationale.

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 13:17

Le foyer Maurice Sixto a été créé par le père MiguelJEAN-BAPTISTE pour les enfants de la domesiticité - enfants ou adolescents qui travaillent - les RESTAVEK. Le père Miguel vient d'écrire un livre sur son engagement et la création du Foyer qui a une école où les enfants peuvent manger mais aussi être accompagnés par une équipe formée à la maltraitance, l'échec.

Le foyer a été détruit pendant le tremblement de terre il vient d'être reconstruit sur les hauteurs d'une ville proche de Port au Prince.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Ce sont les  élèves des classes de 5ème et de 6ème année fondamentale qui ont participé au concours Philppe Senghor. Le début de l'histoire a été écrit par un écrivain haïtien James Noël. Les élèves avaient à écrire la fin de l'histoire et à l'illustrer.

Une des histoires a été retenu par le jury national et participe à la sélection internationale.

 

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 11:03
PREPARATION DE LA JOURNEE LECTURE : des tuteurs mettent en place une manifestation lecture sur l'école et sur le quartier

Les élèves des classes de seconde du "centre d'études secondaires" ont poursuivi leur formation autour de la littérature de jeunesse et ont mis en place une manifestation autour de la lecture pour les élèves de troisième cycle fondamental et une manifestation qui auront lieu en mai un jour de classe pour l'école, un samedi pour le quartier.

travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux
travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux
travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux

travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux

Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail
Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail
Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail

Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail

La deuxième partie de la formation était réservée à la mise en place de la manifestation et la répartition des responsabilités : communication, information à la direction, aux enseignants, contact avec les écoles du quartier, lieu et date de préparation des animations.

La bibliothèque de l'école mise en place quelques semaines est opérationnelle et la recherche de livres en tous genres est ouverte.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 15:09

Trois expositions : celle du Grand Palais, celle de la Halle Saint-Pierre et la Galerie Gavart, présentent des artistes de plusieurs générations sur leurs cimaises. 

Autour des expositions, sur les trois lieux, des conférences, des rencontres comme à la Halle Saint-Pierre où la fille de Mimi Barthélémy a servi une soupe haïtienne aux artistes présents et à ceux venus les écouter le dimanche 11 janvier.

Une partie des participants haïtiens et autres ont rejoint  la marche JE SUIS CHARLIE. Nous y avons emmené le journal LE NOUVELLISTE  (journal haïtien) qui s'est associé aux journaux internationaux avec une UNE et un dessin de soutien.


L'association "la maison du géant" de Salins-les-Bains (France-Comté)et l'association "l'imag'Histoires" ( Languedoc-Roussillon) avaient rendez-vous avec un des artistes présents Jean-Eddy Rémy, le président de l'Association des Artistes et Artisans du village de Noailles à la Croix-des-Bouquets, très impliqué dans la vie culturelle des jeunes du village (voir les articles sur la Croix des Bouquets sur ce blog),qui est un des boss-métal très connu en Haïti et dans différents pays francophones.

P1110644.JPGP1110640.JPGprésentation  de l'exposition au Grand Palais et les différents présidents du pays HAITI au cours des décennies.

 

Les deux associations souhaiteraient s'associer à la ville de Brioude qui va faire une manifestation autour du travail des boss métal et du président plus particulièrement en 2015.

 Les deux associations souhaitaient proposer à Jean-Eddy Rémy une résidence d'artiste tournée sur la rencontre avec des jeunes et des professionnels du métal, plus particulièrement dans les structures scolaires dont les élèves font des études sur le métal, ou celles des "Compagnons du Devoir" et faire découvrir cet art important avec une exposition et des conférences, à un public plus large.P1110646.JPGJean-Eddy, Mathias à l'origine de l'action auvergnate, une représentantante de la Maison du Géant dans une brasserie parisienne.P1110648.JPGUne des fresques de la Halle Saint-Pierre.P1110642.JPGDécouverte des livres pour la Jeunesse parlant d'Haïti au Grand Palais. L'album de James Noël et de Pascale Monnin paru après le tremblement de terre et qui a été lu et travaillé avec les classes jumelles de France.P1110641.JPG

DECOUVERTE DE L'INSTALATION DE ELODIE BARTHELEMY JALOUZI qui accueille les visiteurs à l'entrée de l'exposition.

L'exposition dure jusqu'au 15 février 21015.

Des documents ont été pris pour pouvoir présenter les expositions aux élèves haïtiens des classes jumelles.


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 18:47

P1110524.JPGP1110517.JPGLe ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle a construit une formation de 9 semaines pour les directeurs des lycées publiques du pays. Les directeurs ont été réunis par départements pour suivre ces cours qui doivent les aider tant au niveau adminitratif, que pédagogique dans leur fonction.

C'est dans ce cadre de formation qu'après avoir fait un état des lieux et une analyse sur les déficits de lecture chez leurs élèves qu'ils ont été engagés à mettre en place un projet d'établissement lecture qui touche tous les acteurs de l'établissement.

Dans un premier temps 18 directeurs sont allés au bout de la mise en place de ce projet pour démarrer le 6 février. Les autres prendront un peu plus de temps pour ce travail de mise en place d'activités sur la lecture d'une façon régulière avec des professeurs de disciplines différentes.P1110575.JPGCes professeurs sont à la rédaction de leur projet d'établissement lecture qu'ils vont présenter à l'ensemble de leurs collègues en fin de matinée.

P1110579.JPG

Quelques directeurs ont clôturé la formation et leur réussite en chantant pour l'intervenante " le chant de l'enseignant" ceux restés dans la salle faisant les choeurs.

Les directeurs ont fait aussi une liste de livres scolaires dans toutes les disciplines en espérant que la région Languedoc-Roussilon pourra faire l'envoi de milliers de livres.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 18:30

P1110552.JPGP1110502.JPGP1110519.JPGLa direction du centre d'études secondaires a installé une superbe salle de bibliothèque, il a fallu tout trier, nettoyer, désherber avant d'installer un nouveau fonds et de nouvelles actions.

Des élèves du secondaire se sont associés au travail de bibliothéconomie et de gestion de la bibliothèque mais aussi pour préparer des animations pour les classes du Fondamental.

Ils ont appris à lire les albums, à comprendre l'implicite, à travailler à plusieurs sur la reconstruction d'un album, de faire un résumé afin de pouvoir animer des ateliers en dehors des temps scolaires.P1110546.JPGP1110548.JPG

Une manifestation sur la lecture et l'accueil d'un écrivain sont prévus en mai, ces jeunes en seront les acteurs.

Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 18:10

Carte voeux 2014P1110559.JPGP1110560.JPGP1110557.JPGP1110542Les livres ont rejoint les différentes bibliothèques afin qu'ils soient à la disposition des jeunes durant les vacances.

 

 

 DES LIVRES POUR PREPARER DES ANIMATIONS POUR D'AUTRES JEUNES DE L'ECOLE OU DU QUARTIER C'EST UN PARI POUR FAIRE DECOUVRIR ET AIMER DES LIVRES DIFFERENTS.P1110553


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 17:30

P1110528.JPGlP1110532.JPGP1110538.JPGP1110537.JPGP1110536.JPG

LIVRES ! Ils étaient attendus, ils avaient du retard, mais un jour ils étaient là.

Je suis rentrée dans la nuit de province pour être à l'ouverture du conteneur qui était affrété par l'agglomération de La Rochelle et la ville de Bordeaux. Toutes les associations qui recevaient du matériel offert par les villes et d'autres ssociations dont l'IMAG'HISTOIRES  étaient présentes à l'ouverture du conteneur. 

Chaque partenaire est venu avec les véhicules et les personnes pour décharger et recharger les cartons de livres afin qu'ils partent directement sur les lieux, les bibliothéques restructurées ou créés pouvaient les recevoir pour les mettre à disposition des élèves le plus vite possible.

 

Les livres sont partis dans la semaine pour pouvoir être dans les écoles ou les bibliothèques avant les vacances.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article