Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de L'Imag'Histoires
  • Blog de L'Imag'Histoires
  • : La littérature de jeunesse. Outil de médiation pour la lecture et l'écriture. Partager des expériences pour le transfert et la prescription des oeuvres.
  • Contact

Recherche

12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 08:41

Jean-Eddy Rémy, venu en France avec la Ministre du Tourisme pour un programme commun sur les échanges entre Haïti et les régions françaises, a pris quelques jours pour venir à Montpellier à la rencontre de l'association l'imag'Histoires.

Jean-Eddy découvrant une de ses oeuvres dans le bureau et un texte écrit par des jeunes.

Jean-Eddy découvrant une de ses oeuvres dans le bureau et un texte écrit par des jeunes.

Jean-Eddy a profité de son passage à Montpellier pour aller voir deux grandes expositions, une sur la peinture classique "L'Age d'Or de la Peinture à Naples"  et la peinture d'aujourd'hui, le street art avec une exposition GEANTE de l'artiste "JONONE".

Les deux exposiitions ont reçu des milliers de jeunes et permis la réalisation de beaucoup de travaux d'élèves.

LE PIED BOT - 1642 - Jusepe de Ribera/ JONONE pendant l'atelier avec ses fans le 26 septembre 2015LE PIED BOT - 1642 - Jusepe de Ribera/ JONONE pendant l'atelier avec ses fans le 26 septembre 2015

LE PIED BOT - 1642 - Jusepe de Ribera/ JONONE pendant l'atelier avec ses fans le 26 septembre 2015

Les prochains projets/actions entre les deux associations c'est de renforcer la bibliothèque, la formation des nouveaux tuteurs, aider à la réflexion pour la mise en place d'un accueil pré-scolaire (dernière classe de maternelle) pour que les élèves ne soient plus en situation d'échec en entrant à l'école primaire.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 14:28

La manifestation "LES CHAPITEAUX DU LIVRE" s'est ouverte le vendredi 24 septembre au domaine de Bayssan à Béziers.

Comme chaque année beaucoup de rencontres, de conférences, d'expositions se sont déroulées sous les tentes du village du livre. Un millier de jeunes ont participé à ces moments de lecture et de partage. C'est la médiathèque départementale basée sur le domaine qui est l'organisatrice de ce moment particulier entre fin d'été et début d'année scolaire et culturelle.

PROGRAMME DE LA MANIFESTATION

PROGRAMME DE LA MANIFESTATION

Parmi les auteurs invités il y avait l'illustratrice Nathalie Novi. C'est une Grande Dame de l'illustration française, elle est peintre, elle nous donne à voir dans ses images, souvent en double page, de magnifiques interprétations des textes des histoires écrites par des écrivains.

Lors de la rencontre avec le public elle a détaillé ses techniques et nous a donné à voir son carnet de croquis qui l'accompagne partout lors de ses voyages et de ses recherches pour ses nouveaux albums.

Un de ses albums "LE PETIT ETRE" - offert par la médiathèque départementale PIERRES VIVES - a eu une grande histoire en Haïti. Il a participé à l'émission de télévision haïtienne du matin "LIS-MOI UNE HISTOIRE" ainsi qu'à un grand nombre de formations tant pour les enseignants, les tuteurs et servi à un grand nombre d'animations.

Le texte est de l'écrivain Jeanne Benameur, s'il a touché tellement de jeunes et d'adultes au lendemain du tremblement de terre, c'est qu'ils se sont tous identifiés au personnage de Petit Etre qui partage avec ceux qu'il aime ou qu'il rencontre, le peu de choses qu'il possède.

Couverture et l'album et dessin de Nathalie Novi aux "petits êtres" d'Haïti.

Couverture et l'album et dessin de Nathalie Novi aux "petits êtres" d'Haïti.

Nathalie Novi dédicace "LE PETIT ETRE"

Nathalie Novi dédicace "LE PETIT ETRE"

Nathalie Novi a été très émue d'apprendre le voyage de l'album et surtout de découvrir l'intérêt des enfants et des adultes. Elle a souhaité faire un dessin témoignage de ce partage et m'a demandé de le leur transmettre.

Durant la manifestation il y avait à voir le résultat de l'EXTRAORDINAIRE EXPOSITION

des travaux d'élèves, de lecteurs de bibliothèques en groupes ou individuels, qui ont participé durant des mois à la création d'un dictionnaire de mots inventés et illustrés.

575 participations ont été enregistrées, c'est dire si le jury a eu un travail important de préparation de l'exposition. Tous les visiteurs recevaient un coupon pour le vote.

Affiche de présentation, une vue des travaux,  mon choix : la penderie aux mots.
Affiche de présentation, une vue des travaux,  mon choix : la penderie aux mots.
Affiche de présentation, une vue des travaux,  mon choix : la penderie aux mots.

Affiche de présentation, une vue des travaux, mon choix : la penderie aux mots.

Comment faire participer des bibliothèques d'Haïti au prochain concours de 2016, comment associer les élèves des écoles ayant une bibliothèque et les bibliothèques publiques ou privées ?

Les responsables vont se rencontrer pour essayer de réfléchir pour concrétiser cette action qui pourrait être l'accompagnement des livres - de la deuxième vie - qui vont partir pour Haïti.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:08

L'association UNIVERLACITE est l'outil d'animation pour les écoles de l'UM2 (université des Sciences) avec l'aide d' étudiants volontaires pour des actions concrètes de terrain.

UNIVERLACITE est très impliquée aussi dans les actions scientifiques des classes jumelles entre Montpellier et Haïti depuis 3 ans.

Cette association travaille en partenariat avec l'association L'IMAG'HISTOIRES pour la mise en place et le suivi d'actions en direction des élèves.

Ces deux associations ont donc proposé à des écoles, et non plus des classes, de partir sur un projet de 3 années scolaires et sur différentes thématiques, scientifiques, culturelles, sociales.

C'est le conte PIERRE ET LE LOUP qui est le point de départ dans les deux pays et dans les deux écoles.

Les différents champs abordés seront bien sûr la musique avec l'approche des familles d'instruments, la constitution d'un orchestre, la littérature, mais aussi les relations générationnelles, l'écosystème du jardin, l'écosystème de la rivière, l'écosystème de la forêt...

Le Bureau de l'Enseignement de l'Ouest, à Port au Prince, a proposé à l'équipe éducative de l'école Saint-Vincent-de Paul de Thomassin ce programme. Il leur a été proposé et accepté et nous avons décidé démarrer le programme dès le retour des vacances de Pâques : un stage de formation de l'ensemble des enseignants de l'école s'est donc déroulé avant les vacances.

Préparation du projet : sélection des axes de travail et responsabilités avec le directeur du BDE
Préparation du projet : sélection des axes de travail et responsabilités avec le directeur du BDE
Préparation du projet : sélection des axes de travail et responsabilités avec le directeur du BDE

Préparation du projet : sélection des axes de travail et responsabilités avec le directeur du BDE

La formation a débouché sur la mise en place d'activités conduites dans les classes : deux objectifs celui d'adapter les connaissances et les travaux à faire au niveau des élèves, la motivation des élèves avec la mise à leur disposition de matériel et d'activités débouchant sur des réalisations pour d'autres élèves, ceux de l'école d'abord, ceux des classes jumelles puis celles pour d'autres écoles de la zone ou d'ailleurs

Activités sur les thèmes choisis par les enseignants dans des classes de 3ème année, 2ème année  et 5ème année.  Les animations ont été faites à partir d'albums d'histoires ou documentaires sélectionnés par les enseignants.
Activités sur les thèmes choisis par les enseignants dans des classes de 3ème année, 2ème année  et 5ème année.  Les animations ont été faites à partir d'albums d'histoires ou documentaires sélectionnés par les enseignants.
Activités sur les thèmes choisis par les enseignants dans des classes de 3ème année, 2ème année  et 5ème année.  Les animations ont été faites à partir d'albums d'histoires ou documentaires sélectionnés par les enseignants.

Activités sur les thèmes choisis par les enseignants dans des classes de 3ème année, 2ème année et 5ème année. Les animations ont été faites à partir d'albums d'histoires ou documentaires sélectionnés par les enseignants.

Pour accompagner l'action il faut une bibliothèque, l'équipe éducative a libéré une salle et embauché une personne comme bibliothécaire dont la formation a commencé après le stage des enseigants, ce qui permettait d'ouvrir la bibliothèque aux élèves au retour des vacances de Pâques.

La bibliothécaire a la responsabilité de suivre les travaux des classes, sélectionner des ouvrages dont les enseignants auront besoin, recevoir les élèves, afficher et commenter les travaux reçus des élèves de Montpellier...

Le directeur du BDE est le responsable du suivi de l'action générale : les cursus scolaires, les créations d'outils et le fonctionnement de la bibliothèque.

Les élèves montpelliérains travaillent avec un étudiant sur un sujet qui doit partir en Haïti. Les travaux seront affichés dans les classes en fonction des choix des thèmes, puis dans la bibliothèque.
Les élèves montpelliérains travaillent avec un étudiant sur un sujet qui doit partir en Haïti. Les travaux seront affichés dans les classes en fonction des choix des thèmes, puis dans la bibliothèque.
Les élèves montpelliérains travaillent avec un étudiant sur un sujet qui doit partir en Haïti. Les travaux seront affichés dans les classes en fonction des choix des thèmes, puis dans la bibliothèque.

Les élèves montpelliérains travaillent avec un étudiant sur un sujet qui doit partir en Haïti. Les travaux seront affichés dans les classes en fonction des choix des thèmes, puis dans la bibliothèque.

Comme dans les autres écoles où ont été installés des actions sur la lecture et l'écriture, il faut renforcer la bibliothèque.

Pour ce programme c'est la partie scientifique qui a démarré l'action, les livres documentaires ont été installés, mais les livres de musique, des CD, des captations de contes musicaux sont nécessaires et les recherches de partenariats avec des musiciens, des chefs d'orchestre sont en cours.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 10:01
REMISE DU CONCOURS SCOLAIRE PHILIPPE SENGHOR

Les jeunes de la Bibliothèque de l'Association Culturelle de Noailles, à la ville Croix-des Bouquets, attendaient ce jour avec impatience. Ils savaient depuis plusieurs mois que deux de leurs histoires avaient été sélectionnées au niveau international et qu'une était arrivée finaliste et qu'elles étaient imprimées (en Haïti) et que bientôt chacun recevrait un livre où leurs histoires - et toutes les autres - étaient présentes ainsi que leurs dessins.

Le président souhaitait que la remise des prix se fasse en mars, lors de la célébration de la francophonie en Haïti.

Cette remise de prix était une reconnaissance pour la communauté et c'est donc la COMMUNAUTE de Noailles qui a préparé la manifestation et lancé les invitations.

Un programme a été distribué à chaque participant lui permettant de savoir tout ce qui se passerait ce samedi 28 MARS à partir de 9 H 30 dans l'espace culturel.

Installation des participants à la manifestation, beaucoup d'enfants et d'adolescents inscrits aux ateliers créatifs, de médiation à la lecture ou de soutien scolaire.
Installation des participants à la manifestation, beaucoup d'enfants et d'adolescents inscrits aux ateliers créatifs, de médiation à la lecture ou de soutien scolaire.
Installation des participants à la manifestation, beaucoup d'enfants et d'adolescents inscrits aux ateliers créatifs, de médiation à la lecture ou de soutien scolaire.

Installation des participants à la manifestation, beaucoup d'enfants et d'adolescents inscrits aux ateliers créatifs, de médiation à la lecture ou de soutien scolaire.

Le maître de cérémonie a expliqué le déroulement de la cérémonie et nommer et présenté les invités.

La matinée a commencé par l'intervention d'un conteur, très brillant, qui vit sur le quartier et qui anime des ateliers de contes. Mais le lancement officiel a été fait par une jeune chanteuse de la zone qui a interprété les deux premiers couplets de l'hymne national.

L'élu politique était le respondable du CASEC - c'est à dire de la zone (nous pourrions le comparer à un canton) - qui était tout joyeux de voir autant de jeunes.

Les adultes qui sont des  intervenant dans le cadre d'actions - association  de femmes - les tuteurs - les artistes et artisans conduisant des activités - étaient  présents (ils remettront les prix aux adolescents)  ont pris la parole.

PRISE de paroles du Président de l'Association, prise de parole de la responsable des tuteurs, prise de parole du politique.
PRISE de paroles du Président de l'Association, prise de parole de la responsable des tuteurs, prise de parole du politique.
PRISE de paroles du Président de l'Association, prise de parole de la responsable des tuteurs, prise de parole du politique.

PRISE de paroles du Président de l'Association, prise de parole de la responsable des tuteurs, prise de parole du politique.

Chaque prise de parole a été  suivie d'une prestation culturelle : chant, danse, déclamation d'extraits de textes pour la jeunesse sur la responsabilité de la transmission.

La responsable de l'association l'imag'Histoires, a pris la parole pour remettre en situation ce concours dans le cadre d'actions plus larges sur la lecture et l'écriture, elle a rappelé aux tuteurs qu'ils devaient conduire des actions de formation pour passer les relais afin que d'autres concours puissent se dérouler, à  la bibliothèque  de s'agrandir, aux ateliers de s'ouvrir à toujours plus de jeunes.

Des livres, du matériel ont été remis à tous les lauréats de l'histoire gagnante, avec le diplôme de l'association "Concours Scolaire Philippe Senghor" mais aussi aux autres jeunes qui sont arrivés en deuxième position.

Une centaine de livres ont été remis à la bibliothèque - ces livres sont offerts par les bibliothèques de la région Languedoc-Roussillon impliquées dans les actions de mise de place de bibliothèques partout où se déroule des formations et des actions pérennes sur la lecture et l'écriture - surtout des documentaires très demandés par ceux qui sont scolarisés et des albums pour les animations pour les plus jeunes.

Présentation des prix et diplômes, nécessité de continuer à former des tuteurs, les 6 finalistes récompensés.
Présentation des prix et diplômes, nécessité de continuer à former des tuteurs, les 6 finalistes récompensés.
Présentation des prix et diplômes, nécessité de continuer à former des tuteurs, les 6 finalistes récompensés.

Présentation des prix et diplômes, nécessité de continuer à former des tuteurs, les 6 finalistes récompensés.

La manifestation s'est terminée sur la remise de cadeaux à Samantha, responsable de la bibliothèque et des tuteurs depuis deux ans à Jean-Eddy le Président à l'origine de toutes les actions et qui a mis à disposition de la communauté un espace et un lieu d'animation.

Des boissons ont été servies à tous les enfants durant la matinée et un goûter a été servi à tous à la fin de la matinée.

Service de boissons par les tuteurs, Jean-Eddy recevant le grand album "Loulou" et le sourire de cette petite fille heureuse de découvrir qu'elle pourra venir à la bibliothèque.
Service de boissons par les tuteurs, Jean-Eddy recevant le grand album "Loulou" et le sourire de cette petite fille heureuse de découvrir qu'elle pourra venir à la bibliothèque.
Service de boissons par les tuteurs, Jean-Eddy recevant le grand album "Loulou" et le sourire de cette petite fille heureuse de découvrir qu'elle pourra venir à la bibliothèque.

Service de boissons par les tuteurs, Jean-Eddy recevant le grand album "Loulou" et le sourire de cette petite fille heureuse de découvrir qu'elle pourra venir à la bibliothèque.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:22

Comme chaque année, depuis 2006, les pays francophones participent au "Prix Scolaire Philippe Senghor". Cette année c'est un auteur haïtien qui a lancé l'histoire, James Noël, qui est aussi un grand poète, reconnu en Europe, au Canada, dans les Caraïbes et aux Etats-Unis.

James Noël a proposé un récit dont l'un des sujets "les détritus" abordé est un problème essentiel en Haïti. La plupart des groupes de travail ont opté pour ce sujet plutôt que "la pêche à la dynamite" ou "la chasse aux requins". L'héroïne de l'histoire devait proposer une ou des missions pour partir combattre un de ces problèmes.

Neuf écoles se sont inscrites dans ce programme d'écriture : ce sont les classes de la fin du deuxième cycle fondamental qui étaient concernées (6ème collège en France) et qui ont travaillé une demi-journée sur les ateliers d'écriture permettant à chaque groupe de réaliser une histoire concourant pour le prix international et une demi-journée pour faire les illustrations de l'histoire. 

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création
Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

Groupe d'élèves de l'école Saint-Vincent de Paul de Thomassin en création

L'école de la Providence qui est jumelée avec l'école Jean Zay de Montpellier avec les classes de 8ème année et de 9ème année fondamentale a fait participer la classe de 6ème année au concours.
L'atelier s'est déroulé en présence du professeur de français et de la bibliothécaire puisque l'atelier d'écriture sert aussi de formation aux enseignants. Cette école participe à l'action de faire des élèves participant à un programme, des acteurs responsables d'une JOURNEE LECTURE DANS L'ECOLE.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.
Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

Les élèves se sont répartis en groupes de 6 ou 7 élèves et ont imaginé une histoire avec un sujet différent. Un jeune coq a accompagné le travail toute la matinée, refusant de quitter la classe. Nous ne savons pas s'il a pu raconter les différentes histoires à ses congénères.

 Toutes les histoires ont été lues par un jury qui a sélectionné les trois histoires.

 Ces trois histoires sélectionnées au niveau national ont rejoint les autres histoires des pays francophones, au Sénégal,où un jury de jeunes sélectionnera les finalistes de chaque pays pour le prix année scolaire 2014- 2015.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 16:47

Les échanges entre les classes se font pour la deuxième fois  l'année scolaire. Ce sont les élèves français qui ont envoyé les premiers travaux réalisés sur 5 livres de Bernard Friot. Ils les ont envoyés à leurs pairs pour qu'ils les lisent et qu'ils les fassent découvrir aux autres classes grâce aux travaux, sous forme de fiche, que les élèves ont réalisés pour afficher dans les classes puis dans la bibliothèque.

Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.
Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.
Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.

Travaux des élèves haïtiens sur 8 livres présentant 8 genres : autobiographie, roman, nouvelles, poésie, album, traduction de l'auteur, responsable de collection, Série.

Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur
Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur
Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur

Travaux des élèves français qui montrent les étapes pour écrire une histoire, sur les conseils de l'auteur

Les classes qui ont déjà travaillé ensemble deux années ont choisi de construire un travail autour d'un écrivain et de son oeuvre : BERNARD FRIOT.

Les classes ont lu des ouvrages différents et ont préparé des travaux pour les faire découvrir aux autres classes. L'autre objectif était que le travail reçu serve lors des journées lecture qui se font dans les deux pays en mai.

Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.
Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.

Le professeur lit le courrier de Bernard Friot aux élèves. Il explique les différents travaux que les élèves vont réaliser, les mêmes que ceux des élèves montpelliérains afin d'échanger des savoirs -faire communs.

Les élèves de l'école Jean Zay préparent "les histoires pressées" sélectionnées par leurs pairs haïtiens afin de les faire connaître aux élèves des autres classes lors de la fête de la lecture les 5 et 6 MAI.

Un groupe en répétition de LECTURE A HAUTE VOIX

Un groupe en répétition de LECTURE A HAUTE VOIX

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 13:17
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Ce sont les  élèves des classes de 5ème et de 6ème année fondamentale qui ont participé au concours Philppe Senghor. Le début de l'histoire a été écrit par un écrivain haïtien James Noël. Les élèves avaient à écrire la fin de l'histoire et l'illustrer.

Une des histoires a été retenu par le jury national et participe à la sélection internationale.

 

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 13:17

Le foyer Maurice Sixto a été créé par le père MiguelJEAN-BAPTISTE pour les enfants de la domesiticité - enfants ou adolescents qui travaillent - les RESTAVEK. Le père Miguel vient d'écrire un livre sur son engagement et la création du Foyer qui a une école où les enfants peuvent manger mais aussi être accompagnés par une équipe formée à la maltraitance, l'échec.

Le foyer a été détruit pendant le tremblement de terre il vient d'être reconstruit sur les hauteurs d'une ville proche de Port au Prince.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.
Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après le tremblement de terre le Foyer a été reconstruit sur les hauteurs de Rivière Froide. L'espace comprend des salles de classe, un grand réfectoire, une bibliothèque et un bâtiment pour accueillir des hôtes.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.
Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Après la lecture en créole et en français du début de l'histoire les élèves ont travaillé en groupe de 6 élèves pour construire une histoire à partir du travail collectif d'inventaires de personnages, de lieux, et du choix de la mission.

Ce sont les  élèves des classes de 5ème et de 6ème année fondamentale qui ont participé au concours Philppe Senghor. Le début de l'histoire a été écrit par un écrivain haïtien James Noël. Les élèves avaient à écrire la fin de l'histoire et à l'illustrer.

Une des histoires a été retenu par le jury national et participe à la sélection internationale.

 

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 11:03
PREPARATION DE LA JOURNEE LECTURE : des tuteurs mettent en place une manifestation lecture sur l'école et sur le quartier

Les élèves des classes de seconde du "centre d'études secondaires" ont poursuivi leur formation autour de la littérature de jeunesse et ont mis en place une manifestation autour de la lecture pour les élèves de troisième cycle fondamental et une manifestation qui auront lieu en mai un jour de classe pour l'école, un samedi pour le quartier.

travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux
travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux
travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux

travail en groupes pour la création d'une animation, puis présentation des travaux

Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail
Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail
Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail

Découverte de l'album "Moi Dieu Merci j'habite ici" pour un débat sur l'immigration et l'exil - plans de travail

La deuxième partie de la formation était réservée à la mise en place de la manifestation et la répartition des responsabilités : communication, information à la direction, aux enseignants, contact avec les écoles du quartier, lieu et date de préparation des animations.

La bibliothèque de l'école mise en place quelques semaines est opérationnelle et la recherche de livres en tous genres est ouverte.

Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 15:09

Trois expositions : celle du Grand Palais, celle de la Halle Saint-Pierre et la Galerie Gavart, présentent des artistes de plusieurs générations sur leurs cimaises. 

Autour des expositions, sur les trois lieux, des conférences, des rencontres comme à la Halle Saint-Pierre où la fille de Mimi Barthélémy a servi une soupe haïtienne aux artistes présents et à ceux venus les écouter le dimanche 11 janvier.

Une partie des participants haïtiens et autres ont rejoint  la marche JE SUIS CHARLIE. Nous y avons emmené le journal LE NOUVELLISTE  (journal haïtien) qui s'est associé aux journaux internationaux avec une UNE et un dessin de soutien.


L'association "la maison du géant" de Salins-les-Bains (France-Comté)et l'association "l'imag'Histoires" ( Languedoc-Roussillon) avaient rendez-vous avec un des artistes présents Jean-Eddy Rémy, le président de l'Association des Artistes et Artisans du village de Noailles à la Croix-des-Bouquets, très impliqué dans la vie culturelle des jeunes du village (voir les articles sur la Croix des Bouquets sur ce blog),qui est un des boss-métal très connu en Haïti et dans différents pays francophones.

P1110644.JPGP1110640.JPGprésentation  de l'exposition au Grand Palais et les différents présidents du pays HAITI au cours des décennies.

 

Les deux associations souhaiteraient s'associer à la ville de Brioude qui va faire une manifestation autour du travail des boss métal et du président plus particulièrement en 2015.

 Les deux associations souhaitaient proposer à Jean-Eddy Rémy une résidence d'artiste tournée sur la rencontre avec des jeunes et des professionnels du métal, plus particulièrement dans les structures scolaires dont les élèves font des études sur le métal, ou celles des "Compagnons du Devoir" et faire découvrir cet art important avec une exposition et des conférences, à un public plus large.P1110646.JPGJean-Eddy, Mathias à l'origine de l'action auvergnate, une représentantante de la Maison du Géant dans une brasserie parisienne.P1110648.JPGUne des fresques de la Halle Saint-Pierre.P1110642.JPGDécouverte des livres pour la Jeunesse parlant d'Haïti au Grand Palais. L'album de James Noël et de Pascale Monnin paru après le tremblement de terre et qui a été lu et travaillé avec les classes jumelles de France.P1110641.JPG

DECOUVERTE DE L'INSTALATION DE ELODIE BARTHELEMY JALOUZI qui accueille les visiteurs à l'entrée de l'exposition.

L'exposition dure jusqu'au 15 février 21015.

Des documents ont été pris pour pouvoir présenter les expositions aux élèves haïtiens des classes jumelles.


Published by Odette Charreyron-Michel
commenter cet article